Jeudi 16 juillet 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
Des peuples encore debout


Par Maâmar Farah
Chaque fois que les feux d'un potentiel incendie s'éteignent, chaque fois que la raison l'emporte sur la folie guerrière, tous les hommes épris de paix et de justice ressentent une immense satisfaction car, et même si le danger reste réel, ils ont toutes les raisons de faire la fête quand les forces réactionnaires et leurs alliés reculent. Nous comprenons ces jeunes qui manifestent de joie à Téhéran. C'est leur victoire. C'est la victoire de la détermination.
L'Iran a lutté jusqu'au bout pour arracher son droit à produire du nucléaire pour ses besoins civils. Et quand on pense, qu'à la victoire de la révolution iranienne, Khomeyni avait envoyé des experts pour étudier l'expérience algérienne en matière de développement économique et social, on ne peut que regretter amèrement que les dirigeants de l'après-Boumediène aient changé radicalement de politique pour nous amener au vide sidéral actuel. Ce véritable phare du tiers-monde dont la lumière atteignait les chaumières du Chili et les huttes de la savane africaine, ce porte-parole des sans-voix et des opprimés de la terre, ne luit plus dans la nuit noire... L'Iran est le miroir inversé de nos échecs et reculs.
Il est temps d'agir et de ne plus avoir peur. Il est temps de tendre une main plus chaleureuse aux amis chinois et russes, aux frères iraniens, aux compagnons sud-africains et asiatiques et, surtout, aux camarades sud-américains, des hommes debout qui continuent de nous voir comme au temps de notre splendeur révolutionnaire !
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site