Mercredi 29 juillet 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Monde
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : Affaire «Al Waâd Essadek» de Sour-El-Ghozlane
Des peines de 1 à 10 ans prononcées contre les accusés


Hier, le tribunal de Sour-El-Ghozlane dans la wilaya de Bouira, a rendu public le verdict final du procès opposant les responsables de la société «Al Waâd Essadek» aux centaines de victimes de cette société qui les a arnaquées en leur faisant miroiter des bénéfices énormes dans leurs transactions spécialement dans l'achat de leurs véhicules et leur paiement à crédit dans un délai de 45 jours.
Hier, le tribunal de Sour-El-Ghozlane a rendu son verdict et a condamné le principal accusé, Salah Moulay, le gérant de la société «Al Waâd Essadek» qui est toujours en fuite, à 10 ans de prison ferme par contumace avec mandat d’amener contre lui, alors que ses principaux associés, au nombre de six, sont condamnés à des peines allant entre 1 et 3 ans, avec dédommagement de toutes les victimes à hauteur de 30 à 40 % du montant subtilisé. Un verdict qui n’a satisfait personne, tant du côté des victimes qui sont plus de 2 000 et qui réclament la totalité de leurs dus, des dus qui se chiffrent à des centaines de milliards de centimes avec dans certains cas, plusieurs milliards pour une même personne. Du côté des associés de Moulay Salah, également, l’on juge le verdict sévère surtout pour certains d’entre eux, qui s’estiment victimes d’une manipulation tant ils étaient recrutés en bonne et due forme par cette société qui a travaillé pendant plusieurs mois au vu et au su de tout le monde et surtout avec des documents dûment délivrés par les autorités compétentes de la wilaya.
Y. Y.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site