Mercredi 5 août 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Monde
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : RELIZANE
Le douar oublié de Djelalta


Le douar Djelalta, distant d'environ 15 km, et dépendant de la commune de Sidi-Khettab, semble oublié. Habité par pas moins de 500 âmes éparpillées à travers l'ensemble de son territoire, ce douar, à première vue, est une localité oubliée, abandonnée depuis longtemps par les élus. En effet, les nombreux témoignages recueillis auprès de plusieurs citoyens à Djelalta sont extrêmement accablants et font état, malheureusement, d'une grande désolation et d'une regrettable déception à tous les niveaux. «Notre misérable localité n'a bénéficié, à ce jour, d'aucun projet de proximité, notamment en ce qui concerne le développement rural intégré, contrairement à plusieurs autres douars de la wilaya de Relizane. Nous manquons de tout et la vie quotidienne de chacun de nous est faite, depuis des années, de dégoût et de lassitude», dira un habitant de ce douar. Les villageois vivent le calvaire de l'isolement puisque même les malades ne peuvent être évacués à l'hôpital à cause du réseau routier. La circulation en voiture est presque impossible à certains endroits, et les 20 écoliers ont des difficultés à se rendre à l'école, située à cinq kilomètres. Ces citoyens souhaitent l'intervention des autorités compétentes de la wilaya pour résoudre certains problèmes liés à leur bien-être.
A. Rahmane

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site