Samedi 29 août 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT
Culture
Monde
Contribution
Lettre de province
Soirmagazine
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Jamais sans ma 4e !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Jijel. Un émir et son bras droit abattus. Le…

… bras gauche court toujours !

Un terroriste s’est rendu à Jijel en compagnie de ses… trois femmes. Moi, ça me pose un sérieux problème cette reddition ! Ce «rendage» a éveillé tous mes sens, surtout ceux chargés de gérer mon capital suspicion. Pourquoi 3 épouses ? Pourquoi 3 femmes seulement ? Le quota de la charia et de la Dawla islamyia, c’est pas 4 ? Je suis désolé, mais 3 épouses seulement, c’est La Yadjouz ! C’est même inquiétant ! Il se serait rendu muni de ses quatre épouses comme le prévoit la loi islamique, je n’aurais rien dit puisqu’il aurait été en règle. Bon, j’aurais juste exigé que les forces de l’ordre vérifient sous les djelbabs qu’il s’agissait bien de femmes et pas de tangos déguisés en meufs. Mais trois bark, c’est préoccupant. Est-ce que ça voudrait dire que les recrutements d’épouses au maquis connaissent un recul sensible, peut-être en rapport avec la crise ambiante et la morosité sur le marché du Zawadj Mutaâ ? Ou alors serions-nous face à un terroriste vachement gauche, pas très bien coté sur l’échelle ouverte du tango et qui n’aurait même pas été foutu de pêcher son quota de femmes ? Auquel cas, on pourrait supposer qu’il ne se serait finalement rendu à l’ANP que pour pouvoir combler son déficit femmes en ville. Dans sa tête embrumée par les limbes du maquis, il se serait dit, au fond barbu de lui-même, qu’en milieu urbain, il serait plus aisé pour lui de trouver la 4e. Ce qui, en termes de densité humaine, de réseaux d’échanges et d’échangisme inter-mosquées, n’est pas totalement faux. L’avenir de l’islamisme n’est déjà plus au maquis. Il est en bas. D’abord, pour les mises en conformité statutaire. Va remplir, toi, la condition des 4 épouses au sommet du pic de la montagne ! C’est devenu quasiment impossible. En bas, dans la vallée, c’est plus accessible. D’autant que là, si j’ai bien entendu, et je pense que le gars en déboulant en ville l’a lui aussi bien entendu, le FIS est en train de se reconstituer à la vitesse grand M. M., Madani Mezrag. Tu t’imagines, l’invité VRP de Ouyahia a organisé un pré-congrès constitutif de son parti, le Front de l’Algérie pour la Réconciliation et le… Salut – à ne pas confondre avec son université d’été – qui aura réuni plus de 1 000 délégués venus de tout le pays. ça serait bien le comble si le tango aux trois femmes ne trouvait pas dans le lot des 1 000 invités sa 4e ! ça doit pouvoir se faire tout de même ! Et si malgré cette densité féminine citadine, le bonhomme rate son coup comme il l’a déjà raté au maquis, s’il n’arrive pas non plus à se dégoter sa 4e en ville, je ne vois alors qu’une dernière solution à son cas vachement désespéré : s’inscrire sur le site Adopteunmec.com. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage 
Pensez-vous que l’athlète Makhloufi a une chance de monter sur le podium des Championnats du monde d’athlétisme qui se déroulent à Pékin ?
Oui : 71,84%
Non : 24,83%
Sans opinion : 3,33%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site