Lundi 31 août 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Sports : MC Alger : Le spectre d’une énième saison ratée
«Mouloudia club… déception»


Il est encore tôt de parler de podium ou d’objectifs, mais les points qui sont glanés au début du championnat auront leur pesant d’or à la fin de l’exercice.
La pression s’installe dans la maison mouloudéenne, jusque-là rien de nouveau, ce club a habitué ses supporters aux déceptions, à chaque intersaison, les dirigeants n’hésitent pas à se servir de l’argent de la Sonatrach, pour engager des joueurs à coups de millions en dollars (Saladin l’Ethiopien et Roberson le Brésilien), en euros (Karaoui, Gourmi et tous les expatriés) et dinars (Hachoud et consorts locaux) payés, non par an mais par mois, cette saison le président Raïssi avec son adjoint Hadj Ahmed ont cassé la tirelire de la Sonatrach, faisant un recrutement tous azimuts.

Cinq onéreux attaquants, zéro efficacité
La ligne offensive a été annoncée la plus dangereuse durant l’intersaison, le président Raïssi, sous l’influence de Hadj Ahmed qui avait misé sur les noms, s’attache les services de Derardja, Merzougui, Abid et Salaheddine, sans oublier Roberson et Ngoula, à ce jour et après trois journées disputées, aucun élément cité n’a encore réussi à marquer le moindre but. Une grande déception pour les supporters mouloudéens, qui ont beaucoup misé sur les attaquants chevronnés engagés par le club, pour un départ en force dès l’entame du championnat, hélas ce n'est pas du tout le cas. Constatant que leur équipe peine à gagner dans leur stade fétiche de Bologhine, l’échec concédé face à la Saoura a fait replonger les supporters dans le doute sur les capacités de ce Mouloudia version 2015-2016. Est-il capable de réaliser les objectifs assignés par le président Raïssi, à savoir jouer le podium, avec une équipe incapable de gagner à domicile. De son côté, le staff technique par le biais de son premier responsable Artur Jorge reconnaît la faiblesse de son compartiment avant «nous avons failli en matière d’efficacité, l’attaque a du mal à trouver ses repères. Il y aura cette mini-trêve au cours de laquelle nous allons travailler pour remédier à nos lacunes», a-t-il dit.

Le staff technique sur la sellette
La relation entre la direction des Vert et Rouge et le staff technique connaît un véritable coup de froid, de mauvaises langues qui rôdent au niveau de la villa de Chéraga siège du MCA, confirmant que les jours d’Artur Jorge sont comptés. Le coach portugais commence à désapprouver les interférences et autres remarques des dirigeants dans son travail. Mais cette fois-ci, le président Raïssi est décidé à convoquer Artur Jorge dans son bureau : «Il est tout à fait clair et cela relève de mon droit d’avoir des explications», dira le président, qui semble avoir mal saisi le schéma tactique opéré par le coach face à la JS Saoura «je n’ai pas compris la tactique adoptée samedi dernier face à Saoura». Avant d’ajouter «il est inconcevable qu’on ne puisse pas gagner à domicile avec un effectif aussi riche». Cette dernière déclaration est tel un lapsus sur l’avenir incertain du staff mouloudéen. Professionnel qu’il est, Artur Jorge n’acceptera jamais qu’on s’immisce dans le volet technique.
A. Andaloussi

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site