Culture : Coopération Algéro-Allemande pour le Musée national archéologique

Le musée public national de Cherchell a vécu récemment un événement culturel d’envergure internationale. En effet, une convention de coopération et d’assistance archéologique vient d’être signée récemment entre l’Institut allemand d’archéologie et le Musée public national de Cherchell.
A cette cérémonie de signature, assistaient des hauts cadres du ministère de la Culture, à l’instar de Mme Akeb Fatiha, la directrice de la coopération, M. Redjel Ali, le chef de cabinet du ministre de la Culture, M. Mourad Bouteflika, directeur de la conservation et Mme Merazka Hioun, la directrice du musée de Cherchell.
La partie allemande a vu la participation du représentant de l’ambassadeur d’Allemagne en Algérie, et M. Ortwin Dally, le directeur de l’Institut allemand d’archéologie, ainsi que le conseiller à l’ambassade d’Allemagne en Algérie.
Lors de son discours, M. Dally, le directeur de l’Institut allemand d’archéologie a précisé les objectifs de cette convention, appelée à pérenniser la poursuite des opérations initiées depuis 2008, relatives à la restauration, la mise en socle, la reconstruction et la protection antisismique des objets archéologiques du musée et leur présentation dans un parcours scientifique, cohérent approuvé par les deux parties.
L’orateur a précisé que cette convention permettra la formation de l’équipe algérienne dans le domaine de la restauration et de la reconstruction des objets archéologiques, ainsi que l’assistance par les experts allemands dans le montage d’un atelier de restauration des objets archéologiques.
L’autre nouveauté de cette convention est de permettre la reconstitution virtuelle des composantes monumentales archéologiques de la ville de Cherchell, en collaboration avec un ensemble d’institutions universitaires allemandes. Les orateurs qui se sont relayés, interpellés sur la contribution financière de chaque partie, ont précisé que le plan d’action induit par cette convention sera structuré en compagnes dont la planification à court, moyen et long terme sera arrêtée en fonction de la disponibilité des financements nécessaires.
H. L.



Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2015/08/31/article.php?sid=183573&cid=16