Mardi 1er septembre 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Monde
Contribution
A fonds perdus  
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Sports : Espagne
L'Atlético franchit l'obstacle Séville


L'Atlético Madrid s'est imposé au forceps sur la pelouse du Séville FC (3-0) dimanche pour la 2e journée du Championnat d'Espagne, ce qui place le club «colchonero» à hauteur de trois autres équipes en tête, dont le FC Barcelone, son prochain adversaire. L'«Atléti» a beau avoir ouvert le score sur un but du bout du pied de Koke (35e), bien servi par Antoine Griezmann, il a dû attendre la fin de match pour se mettre à l'abri : Gabi a marqué d'une frappe déviée (78e) et la recrue Jackson Martinez a inscrit son premier but madrilène (85e) sur une énième remise de l'intenable Griezmann. Au classement, le Celta Vigo est coleader avec l'étonnante équipe d'Eibar, sauvée administrativement de la relégation cet été et victorieuse de l'Athlétic Bilbao (2-0) dimanche. L'Atlético est troisième, également avec 6 points en deux matchs, juste devant le FC Barcelone (4e, 6 pts) et le Real Madrid (5e, 4 pts). Quant à Valence, sans doute usé par sa qualification en Ligue des champions contre l'AS Monaco, il a enchaîné contre le Deportivo La Corogne (1-1) un deuxième match nul en autant de rencontres de Liga. La 3e journée, programmée le week-end des 12 et 13 septembre, après la trêve internationale, s'annonce déjà alléchante avec la visite du Barça sur le terrain de l'Atlético. Il faudra que les «Colchoneros» soient moins bousculés qu'au stade Sanchez-Pizjuan, où le Séville FC a eu de multiples occasions d'égaliser en début de seconde période, comme la frappe instantanée de la recrue Fernando Llorente (ex-Juventus) qui a frôlé le cadre (65e).
«Au vu du résultat, ça paraît simple mais le match ne l'a pas été», a résumé l'entraîneur madrilène Diego Simeone. «Le meilleur aspect de notre équipe a été son pressing très haut. Griezmann comme (Fernando) Torres ont fait un match remarquable.» «Grizi» s'est également montré épatant par ses contrôles, ses crochets et ses petits ponts. Et sa relation technique avec le meneur Oliver Torres s'annonce délicieuse. Pour ne rien gâcher, le Français repart de Séville avec deux passes décisives, la seconde pour le Colombien Jackson Martinez, auteur d'une rentrée tranchante et d'une jolie frappe en lucarne. De bon augure avant de recevoir le Barça.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site