Dimanche 13 septembre 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Société
Monde
Contribution
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Tebboune aux directeurs des OPGI, de l’AADL et de l’ENPI :
«Régularisez rapidement vos situations domaniales»


Le ministre de l’Habitat exige que les OPGI, l’ENPI et l’AADL doivent régulariser rapidement leurs situations domaniales pour permettre la vente de logements à leurs occupants. Abdelmadjid Tebboune indique que 350 000 lotissements dans les Hauts-Plateaux et le Sud sont déjà distribués. Les entreprises de réalisation dans le cadre de l’industrialisation du bâtiment seront connues cette semaine. Un conseil interministériel abordera jeudi la problématique du foncier agricole et non agricole.

Cherif Bennaceur - Alger (Le Soir) - Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a réuni hier à la Résidence El Mithak à Alger les directeurs des Offices de gestion et de promotion immobilière (OPGI), de l’Entreprise nationale de la promotion immobilière (ENPI) et de l’Agence pour l’amélioration et le développement du logement (AADL) ainsi que les directeurs du logement et de l’équipement des 48 wilayas, de l’urbanisme et de la construction. Une réunion qu’il a ponctuée par une conférence de presse.
Ainsi, Abdelmadjid Tebboune a réitéré l’engagement de résorber la crise du logement au maximum d’ici la fin 2018 – début 2019 une crise qui résulte de l’accumulation de plusieurs déficits depuis une trentaine d’années. Même s’il concède «la pression» qui en résulte, le ministre assure néanmoins que la baisse du prix du pétrole n’impacte aucunement sur son secteur et sur les divers programmes déjà lancés ou en voie de l’être, «malgré les charlatans». «Nous ne sommes pas à genoux», dira le ministre, affirmant qu’aucun programme n’a été gelé et arguant de taux très satisfaisants en termes de lancement et livraison de logements.
Comme le ministre de l’Habitat observera que la dépréciation du dinar n’impliquera aucune révision des prix des logements. Dans ce contexte, il relèvera que le coût des réalisations lancées représente à peine 15% de la facture d’importation.
De fait, Abdelmadjid Tebboune se montrera confiant quant à la satisfaction de la demande restante et qui a été évaluée, après affinement, à quelque 720 000 unités. Or, un déficit qui devrait se réduire à quelque 350 000 logements dans la mesure où l’exécutif agrée la formule de la construction en lotissement dans les Hauts-Plateaux et le Sud.
A ce propos, le ministre de l’Habitat indiquera que 350 000 lots sont déjà distribués pour la construction dans ces régions. Voire, la formule du lotissement pourrait être élargie à certaines communes du nord du pays, notamment celles périphériques aux grandes villes et où le problème du foncier ne se pose pas. L’on exclut toutefois les grandes villes de cette opération de construction coopérative.
Précisant que son département élabore un texte devant fixer «la segmentation des lots» (logements sociaux, logements promotionnels, type location-vente…), Abdelmadjid Tebboune invitera les différents promoteurs et organismes publics à veiller notamment à éviter toute «fuite en avant» et à éviter tout scénario de bidonvilisation. En ce sens, le ministre de l’Habitat réaffirmera l’engagement d’éradiquer les bidonvilles d’ici la fin du premier semestre 2016 dans les grandes métropoles.
Une opération qui pourrait générer une offre foncière automatiquement constructible selon le ministre de la Ville. Au-delà des divers programmes déjà lancés, l’offre devrait se renforcer aussi par la vente- cession de logements OPGI, ENPI et AADL à leurs occupants. En ce sens, Abdelmadjid Tebboune exigera que ces promoteurs régularisent leur situation avec les Domaines «au plus tard, la première semaine d’octobre», évoquant dans le cas de l’AADL un volume de 25% non régularisés et pour l’ENPI un volume de 7 000 à 8 000 logements non régularisés.
Ce qui permettra à des occupants intéressés et qui ont de «l’épargne», de devenir propriétaires de leurs logements après avoir apuré leur situation locative et financière et obtenu leurs actes, considèrera-t-il, en faisant état d’un volume de plus de 570 000 logements concernés. Mais aussi en précisant que la procédure sera allégée, a contrario de la situation qui prévaut jusque-là, un décret exécutif devant paraître prochainement et définir les prérogatives uniquement des Domaines et de l’OPGI notamment.
Par ailleurs, Abdelmadjid Tebboune constate que le programme d’industrialisation du bâtiment, lancé depuis quelques années, avance positivement. «La commission multisectorielle (habilitée) doit statuer cette semaine sur le choix définitif des entreprises retenues dans le cadre de l’industrialisation», dira le ministre.
Evoquant l’intérêt d’une douzaine de nationalités, Abdelmadjid Tebboune précisera que la liste des opérateurs sélectionnés (la short-list) sera publiée incessamment, ce qui permettra le lancement des chantiers modernes et une meilleure efficience.
Notons que l’octroi de foncier destiné à l’investissement sera ainsi effectif d’ici la mi-octobre, dès la finalisation des procédures d’approbation. D’autre part, le ministre de l’Urbanisme a indiqué qu’un conseil interministériel abordera ce jeudi la problématique du foncier agricole et non agricole. Rappelant qu’un décret présidentiel interdit la construction de logements sur les terres forestières, les périmètres irrigués et les terres fruitières, Abdelmadjid Tebboune estimera que la question du foncier agricole et non agricole doit être clarifiée. «Il y a beaucoup d’interprétations sur le foncier agricole», dira-t-il. Et cela même s’il constate que l’urbanisation des zones agricoles «déclassées», celles dont «la capacité de production, le rendement est faible» et/ou situées dans les villes, est possible et entérinée par la réglementation.
C. B.

Des souscripteurs AADL 1 auront leurs clés avant la mi-2016

Des souscripteurs à la formule location-vente dans le cadre du programme 2001-2002 (AADL 1) auront leurs clés au maximum à la mi-2016. C’est ce que le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a assuré hier lors d’une conférence de presse, en relevant que 89 152 souscripteurs au programme AADL 1 ont versé la première tranche du montant du logement. Indiquant que la phase de choix des sites (cité, bâtiment, appartement et étage) de logements AADL 1 devrait s’achever fin octobre, avant de passer aux postulants du programme AADL 2 (2013), Abdelmadjid Tebboune considérera que l’opération se déroule «dans de bonnes conditions», en «toute transparence» et dans le cadre d’une conduite optimisée.
Ainsi, le choix électronique s’effectue en fonction de l’ordre chronologique et les souscripteurs ont toute latitude de déposer des recours fondés.
C. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site