Mardi 29 septembre 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Contribution
A fonds perdus  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Le tourisme au kilo !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Grâce à la députée européenne Nadine Morano, nous
savons désormais qu’en plus de la «race blanche», de la
«race noire», de la «race jaune», il y a aussi la race…

… Bête !

Il faut lire, voire relire le compte-rendu de mon collègue Bettache, hier lundi, dans le Soir d’Algérie. Il raconte comment le ministre du Tourisme, Amar Ghoul, lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de la Journée mondiale du tourisme, a reproché à des étudiants de l’Ecole supérieure de tourisme de s’exprimer en français lors de la présentation d’un exposé sur le futur de ce secteur en Algérie ! Voilà à qui, à quoi on a confié les clés de la relance du tourisme algérien ! Le pays est aux portes de la mendicité économique, ne peut plus manger avec la seule rente amaigrie du pétrole et du gaz, est condamné à trouver d’autres sources de rentrées d’argent, et Ghoul, hacha le tourisme, s’occupe de la langue avec laquelle des étudiants lui soumettent des propositions de développement de son propre secteur ! Sa seule angoisse à cet homme qui aurait dû, depuis longtemps, être enduit du mauvais goudron des autoroutes qu’il a ratées et recouvert, en rab, de plumes, chipote sur la langue d’exposé ! Il bigote sur la linguistique, le creuseur de tunnels de la mort ! Allah yerham babakoum, quel genre de tourisme devons-nous attendre d’un gars pareil ? Même le tourisme religieux dont il ne cesse de nous rebattre les oreilles est plurilingue, ya bouguelb ! Le musulman chinois qui viendrait en séjour thalasso chez toi, tu veux lui parler en arabe, ya Si Amar ? M’enfin ! Même Boutef devrait encore avoir enfoui au fond de ses yeux vagues un zeste de lucidité qui signerait la fin de ce hold-up nommé Amar Ghoul ! Au-delà de tous les différends, des critiques, des forces en présence, des oppositions, il doit tout de même rester un Smig de conscience, un point de rencontre des intelligences, une convergence de tous les clans au pouvoir autour du règlement définitif de cette anomalie crasse et nuisible qu’est Amar Ghoul ! Non seulement, il reproche à de futurs ambassadeurs de notre tourisme de parler les langues qui se parlent essentiellement sur les marchés internationaux du tourisme, mais en plus, il arrive avec cette mine béate d’autosatisfaction qu’il avait déjà affichée lorsqu’il avait tenu, comme un bébé, dans ses bras, la boîte noire de l’avion d’Air Algérie crashé, et il annonce des milliers de lits et des centaines d’hôtels en chantier bientôt-tout-à-coup-demain ! Le tourisme au kilo. A la criée. Le souk ! Le bazar ! Et c’est ça qui est censé nous aider à amortir le choc de la baisse des prix du pétrole ? Eh bé ! On n’est pas sorti de l’auberge, c’est moi qui vous le dis ! Et en le disant, je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage 
Pensez-vous qu’il est venu le temps d’instaurer en Algé -rie un bac professionnel ?
Oui : 85,72%
Non : 10,02%
Sans opinion :4,26%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site