Jeudi 15 octobre 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Contribution
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Digoutage
Reportage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Chronique du jour : DIGOUTAGE
Ordinaire


Par Arris Touffan
Un fait récent de viol d’une réfugiée camerounaise à Oran nous interroge sur deux points… D’abord sur le viol lui-même. Comment, grand Dieu, un tel fait puisse se produire sans que cela soulève un tollé d’indignation. Quand l’horreur est versée dans la banalité, rien à espérer d’une société : elle est malade…
L’autre truc, c’est le racisme. Faut l’admettre. Nous autres Algériens qui nous plaignons du racisme en Europe, nous le pratiquons gaiement chez nous. Oui, monsieur ! Le pire est qu’on ne s’en rend même pas compte.
A. T.
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site