Jeudi 15 octobre 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Contribution
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Digoutage
Reportage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : Après le succès de la liaison maritime Alger-Port El Djamila
Lancement hier de la ligne Alger-Béjaïa


Le voyage inaugural de la ligne maritime Alger-Béjaïa a eu lieu hier en présence des responsables du secteur dont le ministre des Transports. Selon le premier responsable du secteur des transports, M. Talai, «il s’agit d’un nouvel acquis qu’il faut consolider».
L’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV) vient d’acquérir deux bateaux pour les voyageurs chez un constructeur naval italien d’une valeur de sept millions d’euros et financés sur fonds propre de l’entreprise.
La première ligne mise en exploitation va assurer la liaison Alger-Béjaïa en aller-retour. Selon les responsables de l’ENTMV, le programme sera revisité durant la période hivernale en fonction des conditions météorologiques, le plein régime de la rotation sera assuré à compter de février prochain. Les deux nouveaux navires, baptisés Seraïdi et Badji Mokhtar II consolideront ainsi la flotte de l’ENTMV, en attendant l’acquisition d’autres navires.
Profitant du succès de la ligne Alger-la Pêcherie-Port El Djamila, la Madrague, la société a décidé, dans le cadre «de son plan d'élargissement», de miser sur deux nouvelles lignes maritimes plus longues reliant les quatre villes maritimes, à savoir Alger-Béjaïa et Skikda-Annaba. Toutefois, des sources internes à l’entreprise nous ont fait savoir que la ligne Skikda-Annaba est «peu rentable», d’où la proposition de la remplacer par la ligne assurant la ville de Mostaganem à Oran. Cela dit, les voyageurs pourront désormais joindre Béjaïa «en moins de 4 heures» de voyage pour un tarif de 1 400 DA, selon la même source.
La société entend à travers son plan d'élargissement de ses lignes maritimes «réconcilier nos compatriotes avec la mer et ses 1 600 km de côtes». Un programme qui passe par l'acquisition de nouveaux navires, à l'instar de Seraïdi et Badji Mokhtar II, construits en 2011 par les Italiens de HSC Shipyard.
Les deux navires mesurent 38 mètres de long pour une largeur de 7 mètres, pouvant transporter jusqu'à 220 passagers à une vitesse de 30 nœuds. Ces derniers bénéficieront d’une réduction de 50% du prix initial et une remise de 70% pour les enfants.
D’autres offres sont proposées, notamment aux familles dont les membres ne dépassent pas 4 personnes. Ceux-là pourront voyager grâce à un tarif forfaitaire qui peut aller jusqu’à 3 000 DA.
Les autorités en charge des transports veulent élargir ce genre de transport à plusieurs localités d’Alger, puis à Tipasa. L’expérience va être étendue, dans un deuxième temps, à d’autres wilayas. Aussi, afin de parvenir à gérer tous ces projets, les responsables de l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENMTV), dit-on, prévoient la création d’une filiale spécialisée dans le transport maritime urbain.
Il s’agit de créer une division de transport maritime urbain au sein de l’ENTMV, avant d’entamer les procédures de la création de la filiale qui prendra en charge cette activité susceptible de décongestionner la circulation automobile dans la capitale et de promouvoir le tourisme.
Abder B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site