Dimanche 18 octobre 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Contribution
Ici mieux que là-bas  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Culture : Festival du film Amazigh
Une vingtaine de films en compétition


Un total de 23 films sont en lice pour l’Olivier d’or, la plus haute distinction du Festival culturel national annuel du film amazigh (FCNAFA) qui se tiendra du 17 au 22 octobre dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Cette sélection de films pour la 14e édition du FCNAFA, placée sous le thème «Histoire et terroir : un passé pour l’avenir», comporte 6 films dans la catégorie longs métrages, 10 courts métrages, 4 documentaires et 3 films d’animation. La cérémonie d’ouverture de ce festival devait avoir lieu hier samedi au théâtre régional Kateb-Yacine en présence du ministre de la Culture. Elle devait aussi être marquée par le vernissage d’une exposition sur «Les 50 ans du cinéma algérien» réalisée par l’association Lumière, la projection d’un film sur les événements du 17 Octobre 1961, la présentation des affiches des films en compétition. Pour le film d’ouverture, les organisateurs ont opté pour le long métrage Fadhma n’Soumer de Belkacem Hadjadj. La maison de la culture Mouloud-Mammeri et la Cinémathèque sont les principaux sites retenus pour la diffusion quotidienne des productions en lice, tout au long du festival, de 14h à 20h. Outre le volet compétition, le programme de cette 14e édition du FCNAFA comporte des journées d’études sur «Le cinéma amazigh, bilan et perspectives à l’ère des technologies de l’information et de la communication» et «Les conditions de relance du cinéma algérien». Dans la catégorie «Regards sur le cinéma algérien», il est programmé la diffusion à la Cinémathèque et à l’annexe de la maison de la culture à Azazga une série de films dont La colline oubliée d’Abderrahmane Bouguermouh, La bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo, Arezki l’Indigène de Djamel Bendeddouche, L’Oranais de Lyes Salem, Tahia Ya Didou de Mohamed Zinet et Echebka de Ghouti Bendeddouche.
Quatre ateliers sur les métiers du cinéma «De l’image au son, en passant par le montage» encadré par Sonia Ahnou, «La lecture du cinéma» encadré par Massinissa Ould Oulhadj, «Les Manga» encadré pas l’école Z-link et «Projets cinéma», encadré par des membres du Fonds de développement de l'art, de la technique et de l'industrie cinématographiques (Fdatic) sont également au programme et se tiendront à la bibliothèque de la maison de la culture Mouloud-Mammeri. Un programme ciné-village a été tracé au titre de ce festival et comporte des projections de films dans les daïras de Draâ El-Mizan, Larbaâ n’Ath-Irathen, Bouzguène, et Tigzirt.
La cérémonie de clôture et de remise de prix aux lauréats aura lieu à 18h à la salle de spectacle de la maison de la culture Mouloud-Mammeri.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site