Dimanche 8 novembre 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Société
Contribution
Ici mieux que là-bas  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
Edition du jour
Nos archives en HTML


19 ? C’est trop !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Le milliardaire Haddad veut racheter la compagnie Air
Méditerranée. Une compagnie aérienne. Ensuite une
banque. Après, une station d’épuration de l’eau…

Ça me rappelle un truc, mais quoi, au juste ?

19 personnalités auraient demandé audience à Abdekka, selon le site électronique d’information TSA. La lettre remise à Ouyahia le 1er novembre n’aurait pas reçu de réponse. Je ne trouve pas cela scandaleux. Les 19 personnalités nationales ne doivent en aucun cas s’offusquer de cette non-réponse. Il faut bien comprendre que le Président chéri et adoré de tous a moult raisons de ne pas répondre tout de suite à cette missive, de ne pas donner suite immédiatement à cette demande d’audience collective. Certes, Boutef’ reçoit encore en son Palais. Mais il reçoit une personne à la fois. Et pour recevoir une personne, il faut tout de même sept jours de préparation intense. Alors, faites le compte. Pour pouvoir accueillir 19 personnalités d’un coup, il faut multiplier 19 par 7. Ce qui donne 133 jours ! La demande ayant été déposée en «mains propres» chez Ouyahia, le 1er novembre dernier, et sachant que nous sommes le 8 novembre, le Raïs adulé et surbooké a encore 125 jours devant lui pour dire oui à cette rencontre de masse, s’y préparer convenablement, doubler la ration de piles de son casque-joue, tripler la commande de baklavas, de thé et de café, réapprovisionner les pots en fleurs fraîches, 19 dans chaque vase, et enfin écouter les cris d’alarme des 19 convives, en ayant pris tout de même la précaution de demander à son protocole de fermer les fenêtres de la présidence, parce que 19 personnalités qui crient en chœur «T’zagat», ça risque de déranger le voisinage. Oui ! Vous avez parfaitement raison de me glisser cela discrètement à l’oreille, à cette étape de la chronique. Je vous le concède : Abdekka a 125 jours pour répondre à la demande d’audience collective, à condition que celui à qui elle a été remise, H’mimed, l’ai transmise à son destinataire. Eh oui ! Trop occupé à brûler toutes les photos le montrant en conclave avec Madani Mezrag au Palais, Ouyahia peut tout à fait avoir oublié de remettre la missive à son patron. Auquel cas, que va-t-il se passer ? Je n’en sais fichtrement rien. Je me dis juste que la procédure de demande d’audience aurait été plus rapidement traitée si la lettre des 19 avait été directement glissée, le 1er novembre, dans la poche de Madani Mezrag. Les poches de l’ex-émir n’ont aucun secret pour Abdekka. Forcément ! C’est au Palais qu’elles ont été cousues. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage 
Pensez-vous que le Salon du livre de 2015 a été une réussite ?
Oui : 22,25%
Non : 57,80%
Sans opinion : 19,96%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site