Dimanche 15 novembre 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Contribution
Ici mieux que là-bas  
Digoutage
Pousse avec eux
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Quelques minutes après les attentats terroristes de paris
Important déploiement policier à Alger


Quelques minutes seulement après les attentats terroristes de Paris, un déploiement policier significatif a été constaté dans la capitale. Renforcement des barrages de contrôle, alors qu’au niveau des résidences de certaines ambassades, à l’image de celle de la France, la présence policière a été fortement renforcée.

Abder Bettache - Alger (Le Soir) - Les Algérois, qui n’étaient pas encore informés de la «tragédie» parisienne, se posaient des questions sur ce «soudain déploiement policier dans la capitale à une heure tardive de la nuit. En effet, discrets en d’autres circonstances, les services de police relevant des différents arrondissements urbains et de daïra ont affiché une nette mobilisation, tant au niveau des commissariats de police, qu’au niveau des barrages de contrôle.
«L’effervescence» policière était notamment visible au niveau des hauteurs de la capitale, lieu de résidence des principales ambassades occidentales. Selon des indiscrétions, ce «déploiement» policier nocturne a été mené par le premier responsable de la Sûreté de wilaya d’Alger et de ses proches collaborateurs.
Ainsi, des consignes fermes ont été données aux différentes unités de la police judiciaire pour «redoubler de vigilance», notamment au niveau de certains quartiers résidentiels, à l’image de ceux situés à Alger-centre, à Hydra, à El-Biar, ou encore à El-Mouradia et Ben-Aknoun.
Ce déploiement policier au niveau de certains édifices diplomatiques et culturels, notamment français a eu lieu avant même que le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, n’annonce que des «mesures» avaient été prises pour renforcer la protection des bâtiments officiels français à l'étranger, après les attentats terroristes qui ont frappé Paris.
A partir de Vienne, soit à sa sortie d'une réunion internationale sur la Syrie, il dira que «j'ai pris des mesures au niveau international pour que toutes nos emprises —c'est-à-dire nos ambassades, consulats, instituts culturels, nos lycées — soient davantage protégées».
En France, l'état d'urgence, une mesure rarissime permettant notamment des restrictions importantes de circulation et des perquisitions, a été décrété par le président François Hollande sur tout le territoire, après les attentats qui ont fait au moins 128 morts et 250 blessés, vendredi soir, à Paris et en banlieue. La présidence française avait annoncé la mobilisation de 1 500 militaires supplémentaires et le renforcement des contrôles aux frontières. La plupart des capitales européennes ont convoqué samedi des réunions de crise pour examiner le renforcement de leurs mesures de sécurité face au risque terroriste.
A. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site