Mercredi 6 janvier 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Monde
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : Le gasoil et la hausse des prix du poisson
Colère des patrons de pêche à Mostaganem


Faisant un état des lieux au niveau du port de pêche et de plaisance de la Salamandre, un des patrons de pêche affirme que : «Le carburant représente 80% des charges d’un bateau et la première des choses à décider était de subventionner le prix du gasoil pour les pêcheurs, car il n’est pas facile de débourser quotidiennement pour des centaines de litres de gasoil sans savoir si la pêche sera bonne ou pas, et il nous arrive le plus souvent de rentrer bredouilles surtout en période hivernale.» Ce sont les mandataires et autres intermédiaires qui ont annoncé de facto la couleur en élevant les prix du poisson.
A la poissonnerie de la ville qui est bien fournie en presque toutes sortes de poissons, les prix ont pris de l’envol dès le début de cette semaine ; jugez en, la crevette royale à 3 000 DA le kilo, le pageot royal à 1 000 DA, la dorade à 1 600 DA, le merlan à 1 500 DA, le rouget de roche à 1 500 DA, le petit rouget à 800 DA et la liste est encore longue, sans omettre notamment la sardine qui était, il n’y a pas si longtemps l’un des plats abordables par excellence pour toutes les couches sociales, est devenue par la force des choses, un produit inaccessible pour les pauvres.
La mercuriale des prix de la sardine affichait lundi dernier 600 DA le kilo, donc le moins que l’on puisse dire est que ce poisson n’est guère à la portée de tout le monde. Voulant connaître son point de vue sur cette hausse subite des prix du poisson, le directeur de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya a avancé que la pêche est une activité qui se vit au rythme des saisons, donc, pour le mois de janvier c’est la basse saison et qu’il y a peu de poissons, conséquence de cette hausse des prix.
Concernant l’augmentation du prix du gasoil, il a déclaré qu’une étude est en cours par le ministère pour une détaxe du gasoil au profit des pêcheurs et des agriculteurs et qu’en outre, son ministère ne lésine pas sur les moyens pour développer davantage le secteur de la pêche et de l’aquaculture puisqu’il accorde des crédits d’exploitation et d’investissements à des taux d’intérêt zéro pour assurer l’autosuffisance.
Ces crédits sont estimés entre 5 à 10 millions de DA pour les pêcheurs et 30 à 100 millions de DA pour les investisseurs en aquaculture.
A. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site