Mercredi 6 janvier 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Monde
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


J’adore ! Sans retenue, j’adore !

Par Hakim Laâlam  
Abdekka demande aux Algériens de faire encore des sacrifices.
Des sacrifices ? Comme quoi, par exemple ? Comme…

… d’écouter la lecture de son communiqué jusqu’au
bout ?

J’ai tout simplement adoré ! Sur ce site électronique, localisé dans des douves profondes, une juxtaposition que tu aurais voulu la faire volontairement que tu n’aurais pas pu ! En ouverture, tout en haut, fièrement campée, la déclaration triomphaliste de Abdekka lue à Oran par l’un de ses lecteurs attitrés à l’occasion d’un séminaire sur le Coran, déclaration soulignée en gras, avec en prime une police de caractères énorme: «La société algérienne a réussi à éteindre le feu de la fitna et à mettre fin à l’extrémisme violent.» Et juste en dessous, mais vraiment juste en dessous, cette seconde ouverture. En un peu moins gras. Et en police un brin moins imposante : «30 kg de TNT saisis à Sidi-Bel-Abbès.» Succulent ! Proprement succulent ! Ne changez rien, les mecs ! Je vous supplie de ne rien changer. Car un jour, cette époque de télescopages incroyables, d’incohérences tragi-comiques, de cohabitations improbables me manquera terriblement. Allez ! Pour le coup, et afin d’étoffer mes souvenirs de cette période formidable, je fais une capture d’écran que j’archive aussitôt. Belle pièce de vaudeville. Je vais l’installer en bonne place dans ma collection. Entre le crédit à la consommation qui commence alors que les banques ne sont pas prêtes, et la Grande Mosquée Abdekka, lieu, paraît-il, totalement dédié au savoir et qui se construit sur les gravats et les décombres encore fumants d’une école pour aveugles et malvoyants détruite à coups de pelleteuses républicaines. A bien y réfléchir, serais-je vraiment heureux lorsque ce pays sera enfin gouverné de manière cartésienne, censée et réfléchie ? Je n’en suis plus sûr du tout. Dans une société bien structurée et bien gouvernée, tu ne vivras jamais l’intensité folle d’une tranche horaire où se juxtaposent aussi délicieusement, au millimètre près, à la microseconde près, la sentence d’un Président fantôme qui décrète la fin de la fitna et de la violence extrémiste et la saisie par l’armée de 30 kg de TNT destinés à tout faire péter en cette contrée de paix et de «zénétude» retrouvées ! Cherche pas ! C’est impossible. Y a qu’en ce moment que de tels phénomènes sont encore possibles. Mon Dieu ! J’en appelle au sens civique de toutes et de tous mes concitoyens. Munissez-vous de vos caméscopes et appareils photos. A défaut, de vos téléphones portables et immortalisez ! Oui ! Immortalisez l’incongru élevé au rang d’art majeur. Demain, certains clichés, des vidéos, des enregistrements sons ou des copies de Unes de journaux exemplaires vaudront leur pesant d’or. Archivez ! Engrangez ! Emmagasinez ! Mais faites-le, tout en fumant du thé pour rester éveillés à cette époque formidable qui voit le cauchemar continuer.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage 
Pensez-vous que les amendements proposés pour la révision constitution
-nelle vont dans le sens du renforcement de la démocratie ?
Oui : 16,32%
Non : 77,85%
Sans opinion : 5,83%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site