Mardi 9 février 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Monde
Contribution
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Entretien
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Tab J’nanou 2, le retour !

Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
D.Z-Land ! Le seul pays au monde où une Constitution
rédigée…

...comme un pied est adoptée avec le bras !

De tout le cérémonial-naphtaline de l’adoption sans discussion de la Constitution, je ne retiendrais finalement que ce message de Abdekka lu aux députés par Bensalah. Avec plus précisément ce passage : ma génération a fait ce qu’il fallait faire. Une autre génération va prendre le relais. Oh purée ! Boutef’ qui en remet une couche avec son best-seller «Tab J’nani» ! La dernière fois qu’il nous avait sorti ce tube planétaire, il avait rempilé gaiement pour un 4e mandat. Au lieu de rassurer les jeunes générations, la «relève», ce «Tab J’nani» remastérisé en 2016 a de quoi effrayer. Le p’tit démon assis à califourchon sur mon épaule gauche — l’épaule droite ayant été définitivement désertée par l’ange théoriquement affecté dessus — me souffle à l’oreille : «Il va rempiler pour un 5e ! Moi, je le dis, il va rempiler, foi de Belzebuth !» Mon petit démon s’est rarement gouré. Une seule fois, il s’est planté, c’était en 2004. Et même là, avec du recul, je le soupçonne d’avoir été en service commandé, avec pour mission de me berner. Mission accomplie petit démon ! Aujourd’hui, il ne s’amuse plus à ce genre de jeux. Il est beaucoup plus cash ! Et là, je le vois bien, l’air de rien, il consulte en douce le calendrier. Il revient en arrière, au fameux discours de Sétif. Puis, il actualise et en arrive à février 2016 et ce message aux députés, pour finir avec cette même et seule conclusion : «Aâmou Hakim, dans sa bouche, Tab J’nani, c’est jamais bon signe. Il va y aller, une fois encore !» A quoi ça tient tout de même, l’avenir ! Au ressenti d’un p’tit démon. Eh ! Je suis bien obligé de faire avec ce que j’ai sous la main. Ou plutôt sur le bord de l’épaule. Et donc, va pour le 5e mandat. Officiellement, je vous l’annonce : Tab J’nanou rempile. En même temps, c’est logique. Il faut au moins cinq ans, cinq bonnes années, le temps nécessaire aux bataillons de félons qui ont trahi l’Algérie et lui ont planté des couteaux dans le dos à partir de Londres, Paris ou Washington pour tous rentrer au pays, s’y faire acclamer et y reprendre «leur place». Si j’osais, je dirais que Abdekka est presque contraint d’assurer ce 5e mandat. Comme une soudure ! Et en le disant comme ça, en chœur avec mon p’tit démon, nous fumons du thé pour rester éveillés à notre cauchemar qui continue.
H. L.

Nombre de lecture : 3669

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

     

Le soir videos

 



 
Video sur Youtube    

Dernier sondage
Pensez-vous que la loi organique qui définira les postes de responsabilité interdits aux binationaux va être promulguée rapidement ?
Non : 35,10%
Non : 54,40%
Sans opinion : 10,40%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site