Lundi 15 février 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Jonctions !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Vote de la déchéance de nationalité en France. Alger
rassure ! Elle n’appliquera pas la règle de la réciprocité à
Paris. Soulagement au sein du gouvernement…

…algérien !

Voilà donc le second volet de la saga ! La normalisation avec le Maroc. Avec, à la clé, plus de … clé, plus de portes du tout aux frontières, wakha moulay, bienvenue chicha ! Amar n’est plus seul à jouer cet air-là, cette partition, et je repense du coup à ce qu’avait déclaré l’autre jour Nordine Aït-Hamouda sur les jonctions nouvelles. Ces réaménagements qui se font avec en toile de fond, une … toile de velours précieux déployée au hall des arrivées de l’aéroport Houari-Boumediène. Nous accueillons comme il se doit nos frères des montagnes …suisses, londoniennes, parisiennes et américaines revenus ici nous expliquer combien nous nous étions fourvoyés en les boutant hors du pays, et comme nous allons y gagner à leur baiser les pieds aujourd’hui qu’ils daignent revenir fouler de leurs semelles encore enduites de sang séché la terre algérienne. Les jonctions, retenez ce terme, il sera très utilisé dans les jours à venir. Le Maroc de Mohamed VI et de Benkirane est donc redevenu fréquentable, hautement fréquentable. Et Hamid la Science peut, sans se voir rappeler à l’ordre, revenir parler de pommes de terre et de couteaux éplucheurs. Le même Hamid qui se laissait bercer à partir de son «exil universitaire» par le grincement des couteaux de ses frères de combat sur les carotides des femmes, des enfants, des vieillards et de tout être vivant qui ne prêtait pas allégeance au GIA. Jonctions de l’islamisme maghrébin retravaillé, re-mastérisé. Je note juste au passage que l’on m’aurait traité de pitre, de clown et de fou furieux si j’avais osé une chronique à la rentrée, en septembre dernier, traitant du retour probable de Abdelhamid Brahimi en Algérie et de ses railleries à l’encontre du général Toufik. On m’aurait passé la camisole de force que ça ne vous aurait pas choqué outre mesure amis lectrices et lecteurs, car vous aussi, vous auriez jugé que là, j’aurais été trop loin dans mes délires. Février 2016. Hamid est rentré. D’autres sont en train de faire leurs valises pour revenir. Et le Maroc n’est plus un tabou. Encore un mois, et toute personne qui oserait prononcer en public l’intitulé RASD risquerait la taule. Jonctions ! Jonctions mortifères. Avec cette différence aujourd’hui, c’est que nos amis n’ont même plus besoin de nous écrire des lettres pour expliquer leurs jonctions ! Eh oui ! Forcément ! «Takachouf», l’austérité même dans l’écriture ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

     

Le soir videos

 



 
Video sur Youtube    

Dernier sondage 
Pensez-vous que les huis-
siers de justice remplissent convenablement leurs missions ?
Oui : 8,90%
Non : 84,30%
Sans opinion : 6,80%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site