Mardi 5 avril 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Monde
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : Des enseignants de Bouira débrayent en signe de solidarité…

En signe de solidarité avec les enseignants contractuels qui luttent pour leur intégration après plusieurs années de loyaux services, et qui ont entamé depuis plus de 10 jours une longue marche de Béjaïa-ville en passant par Bouira puis Boumerdès avant de se voir interdits de poursuivre leur marche, en arrivant aux portes d’Alger, plus exactement à la sortie ouest de Boudouaou en allant vers Reghaïa, soit après avoir parcouru exactement 236 kilomètres. Des établissements scolaires de Bouira ont observé, hier lundi, une journée de grève.
Ainsi, après l’action de solidarité observée par le lycée Abderrahmane-Mira dimanche dernier, hier c’était au tour de trois autres établissements scolaires, deux CEM, Aghbalou et Souk Lekhmis, ainsi que le lycée nouveau de Ouled Rached, d’observer une grève en signe de solidarité avec ces enseignants contractuels.
…et le FFS condamne :
Par ailleurs, du côté des partis politiques, le fédéral du FFS, qui est également élu à l’APW de Bouira, a saisi la tenue de la 1re session ordinaire de l’année 2016, qui a lieu durant les deux derniers jours, pour intervenir et condamner l’interdiction faite par les pouvoirs publics aux enseignants contractuels de marcher jusqu’à la Présidence pour faire entendre leur voix. Les contractuels, rappelle-t-on, espéraient rencontrer le président de la République ou son représentant, dans le but de se voir rétablis dans leurs droits ; celui de leur intégration directe dans le secteur de l’enseignement dans lequel ils exercent depuis plusieurs années, voire plus de 10 ans pour certains d’entre eux.
Au total, et selon Bachir Saidi, l’un des représentants de ces enseignants, ils sont plus de 22 000 enseignants contractuels à l’échelle nationale et durant le périple qui les a menés depuis Béjaïa jusqu’aux portes d’Alger, des milliers d’entre eux venus de plus de 40 wilayas ont participé à cette «marche de la dignité».
Y. Y.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site