Dimanche 10 avril 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Monde
Contribution
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Faits divers : OUM-EL-BOUAGHI
Les trois présumés auteurs du crime de Aïn Fekroun appréhendés


Les trois jeunes âgés entre 27 et 30 ans, présumés auteurs du crime commis sur la personne d'un jeune très connu dans les milieux du change de la monnaie étrangère dans la région de Aïn M’lila, à l'ouest du chef-lieu de wilaya, ont été arrêtés en cette fin de semaine.
Selon la cellule de communication de la Sûreté de la wilaya d'Oum-El-Bouaghi, les faits de cette abominable affaire remontent au 18 du mois de mars dernier lorsque des informations sont parvenues aux services de la police, faisant état de la découverte d'un cadavre dans un véhicule touristique.
A partir de ces données, les éléments de la police judiciaire de la Sûreté de daïra de Aïn Fekroun se sont déplacés au quartier des 300 logements à Aïn Fekroun, où les médecins légistes n'ont fait que constater le décès du jeune homme qui a reçu 9 coups à l'aide d'un objet contondant en plus de deux balles tirées par une arme à feu.
L’enquête entamée par les éléments de la police n'a pas tardé à donner ses résultats, puisque le 5 du mois en cours, les limiers ont pu mettre la main sur les trois jeunes présumés être derrière le crime.
Confondus devant les policiers chargés de l'investigation et des interrogatoires intensifs, les trois inculpés ont fini par reconnaître les charges retenues contre eux et avouèrent avoir agi pour le seul mobile de vol et qu'ils se sont emparés d'une somme de 60 000 euros , l'équivalent de près d'un milliard de centimes en monnaie locale.
Les trois jeunes, impliqués dans cet ignoble crime, ont conduit les enquêteurs vers la localité de Ouled Gacem, à l'ouest du chef-lieu de wilaya où ils ont commis leur forfait avant de déplacer la dépouille pour éloigner tout soupçon.
Là, les policiers ont déterré les armes du crime, soigneusement enfouies dans une parcelle de terre( un fusil de chasse de calibre 12 sans papiers et un sabre), les policiers ont récupéré aussi une somme de 640 millions de centimes en monnaie locale.
Les trois auteurs de ce crime qui a défrayé la chronique dans la région, seront présentés devant les juridictions compétentes dans les tout prochains jours pour répondre de leur acte ignoble.
Moussa Chtatha

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site