Mardi 12 avril 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Entretien
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : Un autre impressionnant lot d’armes retrouvé près d’Adrar
Des découvertes et des interrogations


Qu’est en train de devenir le sud du pays ? Depuis plusieurs mois maintenant, lorsque ce ne sont pas des terroristes qui tombent dans les opérations menées tous azimuts par les détachements éparpillés en poste un peu partout à travers le grand Sahara, ce sont des découvertes d’armes, du genre à laisser, pour le moins interrogateur, qui viennent défrayer la chronique sécuritaire.
Ainsi, selon un communiqué mis en ligne hier par le ministère de la Défense, c’est une cache, près d’Adrar, dans laquelle pas moins de 43 armes de guerre ont été retrouvées dimanche. 11 kalachnikov, 10 fusils semi-automatique Simonov, 10 fusils à répétition, 2 fusils à lunettes, 3 fusils mitrailleurs de type FM, 5 mitrailleuses 12.7 , une mitrailleuse 14.5 et un lance-roquettes RPG, est-il énuméré dans ce communiqué, en plus de 85 obus pour mortiers 60 et 82 millimètres, 54 fusées pour mortier 60 et 82 millimètres, 168 charges pour mortier, 54 cartouches pour mortier, 19 145 balles de différents calibres, 3 bandes à munitions et 12 chargeurs pour munitions. Un véritable arsenal qui pousse, évidemment, à se demander comment a-t-il pu atterrir près d’Adrar. Ce que n’explique pas le ministère de la Défense, comme lors des précédentes découvertes d’armes, notamment les 6 Stinger retrouvés sur les membres du groupe terroriste éliminé dans la région de Guemar, vers la mi-mars dernier.
Des informations qui font peur, c’est certain, mais en même temps charrient un tas d’interrogations, de plus en plus lancinantes depuis le début de l’année en cours, notamment lorsqu’au début du mois de février dernier, des éléments de l’ANP relevant du secteur opérationnel de Tamanrasset avaient découvert une cache contenant un fusil mitrailleur de type FMPK et une grande quantité de munitions. Une découverte qui succédait à une autre du même genre quelques jours plus tôt, par une patrouille relevant du même secteur militaire, chargée de la sécurisation des frontières.
Cette opération avait abouti, dans la région de Bordj-Badji-Mokhtar, à la destruction d’une cache à l’intérieur de laquelle quatre pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, un fusil mitrailleur de type 12.7 mm, un fusil mitrailleur de type FMPK ainsi qu’une quantité importante de munitions de différents calibres avaient été retrouvés. Une série de découvertes qui suscitent donc des interrogations, en attendant peut-être quelqu’explication, entre autres, sur l’origine et la destination de cet arsenal de guerre.
M. Azedine

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site