Jeudi 14 avril 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : Grève du CLA et du CNAPEST
Le mouvement partiellement suivi


Pour soutenir les enseignants contractuels, le CLA (Conseil des lycées d’Algérie) et le Cnapest (Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique) ont appelé hier à une journée de grève. Les deux syndicats qui ont refusé de signer la charte de la stabilité du secteur de l’éducation menacent de durcir leur mouvement en l’absence de la satisfaction de la revendication des contractuels.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir)
- L’appel à la sagesse de la ministre de l’Education nationale est visiblement tombé dans l’oreille d’un sourd.
Lundi, Nouria Benghebrit a même supplié les syndicats du secteur de ne pas perturber le troisième trimestre et permettre aux deux millions d’élèves en classes d’examen de passer leurs épreuves dans de bonnes conditions.
Huit syndicats sur dix, ayant signé la charte de l’éthique et de la stabilité du secteur, soutiennent la ministre dans sa démarche. Cependant, le CLA et le Cnapest qui ont encadré le mouvement de protestation des enseignants contractuels depuis son début ont appelé à une journée de protestation pour hier mercredi accompagnée de rassemblements au niveau des Directions de l’éducation, pour soutenir la cause des contractuels. «Une intégration sans condition» que la Fonction publique refuse.
Le coordonnateur du bureau d’Alger du Cnapest a indiqué que le secteur compte près de 42 000 postes vacants. «Pourquoi le ministère de l’Education ne veut pas ouvrir tous ces postes alors que la Fonction publique a dégagé le budget nécessaire», s’interroge-t-il ?
Selon Idir Achour, porte-parole du CLA, le mouvement a été massivement suivi. Le taux de suivi ne peut être communiqué qu’aujourd’hui, dit-il. Le syndicaliste appelle le Premier ministre et le président de la République à prendre la décision d’intégration des enseignants contractuels. Sans quoi, menace-t-il, le troisième trimestre est «sérieusement» compromis.
Le syndicat a indiqué que des conseils de wilaya vont être tenus à partir de la semaine prochaine pour décider de nouvelles actions de solidarité avec les enseignants contractuels. Le mouvement de protestation a été partiellement suivi, avons-nous constaté lors d’une tournée dans quelques établissements de la capitale.
Les établissements du secondaire sont plus touchés par la grève, où les syndicats sont structurés, que les établissements primaires et le moyen, où les cours se sont déroulés normalement dans la plupart des écoles.
Les inscriptions pour le concours de recrutement de 28 000 enseignants vont être clôturées aujourd’hui.
Selon Idir Achour, les contractuels vont boycotter le concours. Pourtant, selon le ministère de l’Education, 80% des contractuels se sont déjà inscrits. Plus de 1,5 million de candidats sont attendus à ce concours qui se déroulera le 30 avril prochain.
Dans un souci de transparence, le département de Nouria Benghebrit a associé les syndicats dans le déroulement des corrections.
S. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site