Jeudi 14 avril 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
Quelques heures de fierté... retrouvée


Par Maâmar Farah
Vraiment, je ne fais pas exprès pour me retrouver, presque toujours, en situation de marginalité par rapport à la bien-pensance générale... Je ne fais pas exprès de frémir de fierté, même pour quelques heures, lorsque l'Algérie refuse de s'aligner sur l'Arabie Saoudite et le gros des pays qui mendient son argent.
Il y a quelques jours, je me retrouvais dans la même situation quand les appels des plus hautes autorités françaises n'ont pas fait fléchir un pouvoir habitué à dire «oui» à toutes leurs demandes... Je sais, tout redeviendra comme avant car Paris les attirera toujours... Bouchouareb aime la France et Khelil Chakib adore l'Amérique. Nous n'avons rien à voir avec eux parce que l'Algérie est notre terre, notre toit et notre nationalité !
La «liberté» de la presse, dites-vous ? Elle est évoquée sur le bout des lèvres quand le Maroc refoule et arrête même des journalistes français ; elle est aux abonnés absents quand les dépassements viennent de Turquie, de Colombie ou du Burundi. Mais quand il s'agit de l’Algérie, c'est le remue-ménage, la mobilisation générale... Un cas qui relève de la psychanalyse... ou peut-être de la «liberté» d'une presse prisonnière des intérêts des vrais patrons(*) des médias français !
[email protected]

* Des journalistes sont encore propriétaires de quelques titres en Algérie. Pour combien de temps encore ? Je ne sais pas quand l'argent finira par «normaliser» cette presse-là, mais nous continuerons de dire nos vérités jusqu'à l'ultime minute. Et qu'ils poussent avec eux (eddezou maâhom !)

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site