Dimanche 24 avril 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Monde
Contribution
Ici mieux que là-bas  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : GRANDE MOSQUÉE D’ALGER
Tebboune défend le projet et refuse la polémique


Le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, a refusé de polémiquer sur la réalisation de la «Grande Mosquée d’Alger» après la sortie du groupement allemand Moschee Algier qui se présente comme le concepteur de la Grande Mosquée d’Alger. Les deux responsables de ce bureau accusent les Chinois de ne pas respecter «la qualité de l’ouvrage» et prévoient que la réception du projet cher au chef de l’Etat connaîtra du retard.
Younès Djama - Alger (Le Soir)
- Profitant de sa sortie hier sur le chantier de la Grande Mosquée, Tebboune a répondu aux détracteurs du projet que celui-ci, compte tenu du rythme de réalisation, sera réceptionné dans les délais. Faisant allusion à un article publié dans un site électronique qui a donné la parole à deux architectes présentés comme les représentants du bureau allemand ayant réalisé la conception du projet, Tebboune a indiqué qu’il n’y avait rien de technique dans ce qui a été publié. De plus, dit-il, «celui qui a écrit cela n’est pas allemand. Il s’agit de quelqu’un qui travaille avec les Allemands, il se trouve que c’est un Algérien, malheureusement», a expliqué Tebboune, à l’issue d’une visite sur le chantier de la Grande Mosquée. «La mosquée sera réalisée», a assuré le ministre qui a accusé des «gens malades qui cassent tout ce qui est algérien. Selon eux, tout ce qui est beau est mauvais dès lors que c’est fait par des Algériens», a-t-il estimé.
Tebboune rassure sur la solidité de la Grande Mosquée, notamment en cas de séisme. «C’est le premier édifice depuis l’indépendance où l’on a utilisé la technique japonaise et allemande avec des amortisseurs qui réduisent l’intensité du séisme par 5», annonce-t-il.
Tebboune a défendu le choix de l’entreprise chinoise en charge de la réalisation du projet de la Grande Mosquée, et même s’il consent qu’il n’a pas été aux affaires lorsque les Chinois ont été sélectionnés, Tebboune n’en estime pas moins qu’il est satisfait de ce choix. «La CSCEC est un géant mondial, qui a travaillé aux Etats-Unis, en Europe, et au Canada. C’est une société étatique chinoise, et l’Etat chinois est un ami, voire un frère avec lequel nous entretenons des relations stratégiques très profondes», a ainsi commenté Tebboune.
En plus des Chinois, il y a une quarantaine de cadres algériens de très haut niveau qui suivent le projet. Sur l’avancement du projet de la Grande Mosquée, Abdelmadjid Tebboune a indiqué que les choses évoluent dans le sens voulu, promettant que compte tenu du rythme de réalisation, le projet devra être réceptionné à la fin de l’année 2016 ou, au plus tard, au premier trimestre 2017, tout en rappelant qu’un retard de 11 mois a été rattrapé. «A ma venue au département de l’habitat, il y avait un retard de deux années, un retard sur lequel nous avons pu rattraper entre 9 et 11 mois. Ainsi, la grande salle de prière et la mezzanine sont presque terminées, les chapiteaux sont posés, le minaret est à son 19e étage (120 mètres), et le rythme d’avancement est satisfaisant. Le gros œuvre clos et couverts sera prêt à la fin 2016. Le rythme actuel fera que nous respecterons les délais», assure Tebboune, qui annonce que la centrale électrique sera prête à la fin de cette année.
La coupole sera expédiée de Chine, dès le mois de mai.
Y. D.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site