Samedi 30 avril 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le soir numérique & Sat
Culture
Monde
Contribution
Lettre de province  
Soit dit en passant  
Digoutage
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : LOUISA HANOUNE ET LA TOURNÉE DES ZAOUÏAS DE KHELIL :
«Que cesse ce jeu dangereux»


La secrétaire générale du Parti des travailleurs invite les promoteurs internes et externes de la tournée des zaouïas, qu’effectue depuis peu l’ex-ministre de l’Energie et des Mines, à cesser de «jouer avec le feu».
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Louisa Hanoune qui s’exprimait, hier vendredi, à l’ouverture des travaux d’une réunion ordinaire du bureau politique du parti, est revenue, une fois de plus, sur l’affaire Chakib Khelil dont elle qualifie le retour au pays d’«étrange» et de «mépris envers le peuple algérien». Pour elle, les zaouïas sont censées être des lieux de culte et ne doivent en aucun cas servir d’arène politique. Et d’avertir que c’est là, un jeu avec le feu qu’il faudrait cesser au risque de faire fuir les gens des zaouïas et les balancer dans les bras des organisations terroristes dont Daesh.
Pour Hanoune, «les promoteurs internes et externes de cette tournée ont des objectifs dangereux pour l’Algérie car ils veulent tout simplement perpétuer le pillage des deniers publics». Ceci non sans rappeler que le pays a eu à payer chèrement «l’usage de la religion à des fins politiques», mais également le «sinistre bilan» de l’homme qu’elle qualifie de «haute trahison» quand il était à la fois patron de la Sonatrach et ministre de l’Energie et des Mines et dont le nom était «concerné au moins par les scandales de malversations».
Et de citer, entre autres les «prouesses» de Khelil, sa dénationalisation des mines en 2001 en plein événements tragiques de Kabylie et celle des hydrocarbures en 2005.
Le plus grave, relèvera également la secrétaire générale du PT, est l’implication de l’administration dans cette tournée des zaouïas de Khelil, en voulant pour preuve, les invitations faites aux députés et aux élus locaux de Chlef par la Direction de wilaya des affaires religieuses et des biens waqfs à l’occasion de la toute récente virée de l’ex-ministre de l’Energie et des Mines dans une zaouïa locale.
Hanoune invitera le gouvernement au retrait du projet de code d’investissement du fait que, expliquera-t-elle, que la préférence française sur la base de laquelle ledit projet a été élaboré n’est plus de mise. Elle exhortera également l’éxécutif de Sellal à mettre fin à sa politique d’austérité à coups de mesures comme le gel de projets et de recrutement au risque, avertira-t-elle, de provoquer une «explosion sociale».
La secrétaire générale du PT dénoncera, par ailleurs, «le deux poids deux mesures» dans l’attitude du pouvoir à l’égard du monde des médias, en référence à l’affaire Rebrab-El Khabar.
Pour Hanoune, bien d’hommes d’affaires possèdent ou contrôlent des chaînes de télévisons et des journaux, exprimant son souhait que la justice sollicitée par le ministre de la Communication rende son verdict dans l’affaire «loin de toute pression».
M. K.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site