Mercredi 4 mai 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Monde
Contribution
Tendances  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : SECTEUR DE L’AGRICULTURE ET DU BATIMENT
1,2 million d’emplois ne trouvent pas preneur


Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale a révélé un chiffre qui donne le tournis en affirmant qu’en Algérie, il y a 1,2 million d’offres d’emploi qui ne sont pas satisfaites, dont 800 000 dans le secteur de l’agriculture et 500 000 dans le bâtiment.
Younès Djama - Alger (Le Soir)
- «Il n’est pas acceptable que des agriculteurs demandent à importer de la main-d’œuvre chinoise et subsaharienne pour faire les métiers de la terre. Il faut que les mentalités changent quand on sait que les besoins immédiats du secteur de l’agriculture s’élèvent à 800 000 postes d’emploi et
500 000 pour le secteur du bâtiment», a expliqué El Ghazi, qui était hier l’hôte du forum hebdomadaire de la radio nationale.
Le ministre a indiqué que dans le cadre des dispositifs Ansej et Cnac, des PME devront être créées, notamment dans le secteur de l’agriculture, de sorte que les jeunes créateurs de PME vont intervenir en amont et en aval de la filière. El Ghazi se félicite que de jeunes PME à Adrar et El-Oued soient devenues «exportatrices» vers le nord du pays de leurs fruits et légumes.
«A Adrar, des camions arrivent de Sétif, Oran, Sidi-Bel-Abbès et Annaba, pour acheminer des légumes cultivés vers le Nord, c’est très encourageant pour des jeunes qui ne cherchent qu’à travailler. De notre côté, nous allons les encourager afin que le ministère de l’Agriculture leur accorde davantage de terres agricoles pour les exploiter», a souligné l’hôte de la radio qui insiste sur la disponibilité des dispositifs Ansej et Cnac pour aider à créer des PME également dans le secteur du bâtiment. Il a rappelé à cet effet que son département a signé avec le secteur de l’habitat une convention permettant aux jeunes inscrits dans le cadre des dispositifs Ansej et Cnas d’intervenir dans l’entretien des ascenseurs des cités AADL.
Le premier responsable du département du travail a formellement refusé la substitution de l’Etat aux jeunes bénéficiaires des crédits bancaires dans le cadre du dispositif Ansej pour le remboursement de leurs dus. «Il faut sortir de cette culture de l’assistanat. L’Etat ne remboursera pas les crédits des bénéficiaires», a-t-il indiqué. Sur le volet de la sécurité sociale, El Ghazi s’est félicité de l’écho positif qu’a eu l’opération d'affiliation volontaire à la Caisse nationale d'assurances sociales (Cnas) et la Casnos (Caisse nationale de la sécurité sociale des non-salariés), soulignant la prise de conscience tant chez les salariés que les patrons d’entreprises quant à la nécessité de cotiser. Ainsi, les recouvrements des impayés enregistrent des taux appréciables, selon le ministre qui appelle les salariés ou patrons qui n’ont pas encore honoré leurs obligations auprès de la Sécurité sociale à se rapprocher des différentes caisses, rappelant que les délais ont été prolongés au-delà du 31 mars, suite à la demande importante exprimée.
La Casnos enregistre le plus grand taux de recouvrement avec des taux avoisinant les 80%, tandis que la Cnas a pu améliorer son recouvrement de + 55% entre juillet 2015 et mars 2016.
Y. D.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site