Lundi 9 mai 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe  
Soit dit en passant  
Digoutage
Reportage
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : Trafic ferroviaire
Les cheminots en grève


Encore une fois, les travailleurs de la SNTF (Société nationale des transports ferroviaires) ont entamé une grève hier sans aviser les citoyens. Ces derniers ont dû attendre pendant des heures au niveau des gares ferroviaires sans la moindre information pour, enfin, rebrousser chemin.
Des centaines de travailleurs qui prennent quotidiennement le train de la banlieue ont été contraints d’arriver en retard. D’autres, vu que la distance qui les sépare du lieu de leur travail est longue, et pour cause d’embouteillages, se sont carrément absentés. Ainsi, le principe du service public est complètement bafoué chez les travailleurs des plus anciens syndicats. En plus des retards récurrents, les grèves sans préavis demeurent le plus grand désagrément pour les clients de la SNTF. Pas d’affichage, ni de communiqués dans les médias, encore moins d’information auprès des préposés aux guichets au niveau de chaque station. Cela intervient au moment où la SNTF annonce la modernisation de ce secteur. La Société des transports ferroviaires a tellement de fois habitué ses clients à ces épisodes de grèves et d’arrêts de travail, avec des scénarios répétitifs : grève inopinée, négociations, communiqués de presse de la part de l’administration annonçant un règlement à l’amiable du conflit, pour revenir à la grève quelques mois après en reposant les mêmes problèmes (statut, salaire, manque de sécurité, …). Nous avons tenté, sans succès, de joindre le DG de la SNTF pour plus d’éclaircissements sur la nature des revendications soulevées cette fois-ci. Le dernier mouvement de grève des cheminots remonte au mois de décembre dernier, lorsque le trafic ferroviaire de banlieue et interrégional avait été complètement gelé pendant près d’une semaine par un mouvement de grève inopiné. Les conducteurs de train ont protesté suite au décès d’un conducteur de train dans la région d’Akbou à un passage à niveau non surveillé.
Le DG de la SNTF reconnaît que les passages à niveau non gardés soumis à la réglementation du code de la route sont le point faible de la société. Le trafic a repris avec la promesse de la SNTF de prendre en charge cette problématique des passages à niveau.
Y. D.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site