Jeudi 30 juin 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Sports : Echos d’Euro

Lagerbäck président !
Le sélectionneur de l'Islande, le Suédois Lars Lagerbäck, est une vedette au pays. Et même avant l'exploit contre les Anglais en 8e (victoire 2-1), son nom est apparu là où on ne l'attendait pas. Dans les urnes, alors que les élections présidentielles viennent d'avoir lieu en Islande. Le technicien, qui n'avait rien demandé, aurait récolté une trentaine de voix selon la presse locale. Pas de quoi menacer le gagnant Gudni Johannesson qui, tout comme son prédécesseur, était dans les tribunes lundi à Nice, pour assister à la victoire historique contre l'Angleterre.

Privé de Beyoncé
Le défenseur du pays de Galles Neil Taylor avait des billets pour le concert de Beyoncé ce soir à Cardiff, mais ne va pas pouvoir y aller pour cause... d'Euro. Peut-être n'avait-il pas envisagé que les Gallois atteignent les quarts de finale dès leur premier tournoi européen. «J'avais des billets pour Beyoncé cette semaine. C'était un cadeau pour ma femme. Je me disais que Beyoncé à Cardiff, ça allait être sympa», a-t-il raconté en conférence de presse, expliquant qu'il n'avait pas prêté attention à la date du concert de la star américaine. Une qualification en demi-finale suffira sans doute à le consoler. Les Gallois affrontent la Belgique vendredi à Lille.

Fraîcheur islandaise
«Si les Islandais gagnent l'Euro, je fais le tour de l'Islande à la nage», avait twitté le nageur français Yannick Agnel après l'exploit des Islandais face à l'Angleterre (2-1) en 8e. Attention au coup de froid, lui a répondu en souriant leur entraîneur adjoint Heimir Hallgrimsson. «Je ne lui recommanderais pas, mais c'est possible. Il faudra qu'il choisisse une météo clémente» pour se lancer, a commenté le tacticien en conférence de presse. En plein été, la température de l'eau oscille autour de 10-12 degrés en Islande. S'il ne veut pas attraper un rhume avant les jeux de Rio, Agnel, champion olympique du 200 m nage libre, a intérêt à miser sur l'équipe de France, opposée aux Islandais dimanche en quarts de finale de l'Euro.

Mur de glace
Après les 8e, la palme du plus grand nombre d'arrêts revient à Hannes Haldorsson, le portier de l'Islande, auteur de 23 arrêts au total depuis le début de l'Euro. Il est suivi par le Nord-Irlandais Michael McGovern et le vétéran hongrois Gabor Kiraly, le joueur le plus vieux de l'histoire de l'Euro (40 ans) qui a fait fureur avec son vieux jogging gris (17 arrêts). Le Belge Thibaut Courtois les talonne avec 16 arrêts tout comme le Slovaque Matus Kozacik.

L'Allemagne aime le ballon, l’Islande moins
L'Allemagne est l'équipe qui a la possession de balle la plus importante depuis le début de l'Euro : 64% selon les calculs de l'UEFA. Tout en bas du classement, le miracle des 8e, l'Islande qui n'a eu le ballon que 35% du temps depuis qu'elle dispute le tournoi. Ce qui ne l'a pas empêché d'éliminer l'Angleterre (59% de possession). L'Espagne (61%) elle aussi aimait avoir le ballon, mais elle a chuté contre une Italie qui a adopté une tactique différente (47%). La France s'en sort plutôt bien avec 55% de possession, même si bien sûr ces chiffres sont liés aux adversaires que chaque équipe rencontre. Les Bleus, face à des équipes regroupées comme l'Albanie, la Roumanie ou l'Eire, avaient l'obligation de faire le jeu.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site