Samedi 6 août 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le soir numérique & Sat
Culture
Contribution
Lettre de province  
Soit dit en passant  
Digoutage
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Sortie des moudjahidine et riposte des mouhafadhas
Soutien des mouhafadhas de Sour-El-Ghozlane et Lakhdaria à Saâdani, en attendant Bouira


Comme il fallait s’y attendre, les réactions des mouhafadhas face à la sortie médiatique de certains moudjahidine qui ont appelé, de leur vœu à extirper le sigle FLN des griffes de l’actuelle direction du parti, à sa tête Ammar Saâdani et son groupe, ne se sont pas faites attendre. Ainsi, après les mouhafadhas de l’Est du pays, qui ont réagi en groupe, au Centre, le mot est apparemment donné pour que les réactions se fassent en individuel.
En tout cas, à Bouira, parmi les trois mouhafadhas qui existent depuis la restructuration du parti voulue par l’actuel SG, Ammar Saâdani et la création de trois mouhafadhas au lieu d’une, les mouhafadhas de Sour-El-Ghozlane et celle de Lakhdaria n’ont pas attendu longtemps pour réagir face à cette sortie médiatique.
Cependant, à lire les deux communiqués rendus publics par ces deux mouhafadhas le 1er août dernier, l’on se rend compte que la Mouhafadha de Sour-El-Ghozlane est celle qui a le plus excellé dans l’allégeance, en rendant un communiqué des plus virulents contre ces moudjahidine qui ont «osé» remettre en question la légitimité de l’actuel SG, Ammar Saâdani ainsi que leur proposition de mettre le sigle FLN au musée.
La sortie de ces authentiques moudjahidine est vue par les militants FLN de Sour-El-Ghozlane comme un crime de lèse-majesté puisque, dans leur communiqué et tout en rappelant leur soutien inconditionnel à la politique suivie par l’actuelle direction nationale conduite par le «frère» Ammar Saâdani , qui est là pour suivre à la lettre la feuille de route tracée par «son excellence, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika». Tout en réitérant leur soutien et leur encouragement aux efforts consentis par les différents corps de sécurité pour «assurer paix et stabilité à notre cher pays», les rédacteurs du communiqué, considèrent «l’atteinte à la personne du frère Ammar Saâdani comme une ligne rouge à ne pas franchir». Sans plus. Moins allégeante, est la réaction de la Mouhafadha de Lakhdaria qui, intelligemment, a saisi l’inauguration d’un nouveau siège de la Mouhafadha FLN de Lakhdaria pour rendre publique une déclaration dans laquelle elle réitère son soutien à la direction actuelle du parti, à sa tête le «frère Ammar Saâdani». Il est vrai que le mouhafedh de Lakhdaria n’est autre que l’ex-sénateur et ex-P/APW, Abdelkader Gaci ; un homme rompu à la chose politique puisque, dans son communiqué, il met l’accent sur le soutien à l’actuel SG du parti, en l’occurrence Ammar Saâdani et ce, pour se préparer sereinement aux prochaines joutes électorales desquelles le FLN se devra de sortir vainqueur. Une déclaration qui rejoint le communiqué du bureau politique du FLN qui a invité les militants de base à rester mobilisés et à s’unir derrière leur actuelle direction, en déjouant toute tentative de déstabilisation du parti.
Enfin, la troisième Mouhafadha, celle de Bouira, détenue par l’actuel sénateur Ziane Slimane, est pour l’instant silencieuse. Aucune réaction n’est venue face à la sortie médiatique du groupe de moudjahidine. Un silence que d’aucuns expliquent par la crise que traverse cette Mouhafadha, dont l’actuelle direction a toujours été contestée par une partie de la base.
Y. Y.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site