Mardi 6 septembre 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Contribution
A fonds perdus  
Soit dit en passant
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Il sera révélé le 18 septembre prochain
Un guide sur les erreurs récurrentes des élèves


Le ministère de l’Education nationale va rendre publics, le 18 septembre prochain, les résultats d’analyse de contenus de copies d’examens de la 5e année primaire et de quatrième année du moyen. Le but : mettre à la disposition de l’enseignant un guide des erreurs récurrentes des élèves pour y remédier et pour pouvoir réduire le taux de l’échec scolaire.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Les erreurs récurrentes commises par les élèves seront bientôt connues et répertoriées. Le ministère de l’Education nationale a fait analyser plus de 65 000 copies d’examens des élèves des classes de la cinquième année primaire et du brevet pour pouvoir identifier les points faibles des élèves, en particulier dans trois matières qui sont la langue arabe, la langue française et les mathématiques. Des matières considérées à échec.
La ministre de l’Education a annoncé que les résultats d’analyse de ces contenus seront connu le 18 septembre prochain lors d’une journée d’étude qui sera organisée dans la wilaya de Ghardaïa. «Cela va nous permettre d’identifier les erreurs commises par les élèves et qui sont répétitives, et de faire des typologies sur la base desquelles, il y aura un accompagnement et une formation des enseignants», a précisé Nouria Benghabrit. Selon elle, ce qui est à l’origine de l’échec scolaire et de l’abandon, c’est le fait justement que les échecs sont cumulatifs et qu’au niveau de la pratique des enseignants, il n’y a pas de stratégie de remédiation pédagogique.
Les enseignants devront ainsi distinguer entre les erreurs d’inattention commises par l’élève et celles liées à la méthode dont le programme a été dispensé. Ils devront aussi organiser des séances de rattrapage au profit des élèves pour leur mise à niveau.
Le but de cette démarche est de diminuer le taux de l’échec scolaire et de l’abandon qui sont importants. Selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de l’Education, sur les 96% qui réussissent l’examen de la 5e année primaire, 25% redoublent en première année moyenne. Le taux de scolarisation en 1re année primaire est d’environ 99% et le taux de redoublement en 2e année primaire est de 14%.
Le taux de réussite au BEM avoisine les 74% alors que le taux de redoublement en première année secondaire est de 15%. Le département de l’éducation a révélé aussi que 30% des élèves sont exclus dès la première année secondaire. Selon les mêmes statistiques, sur 100 élèves qui rentrent en première année primaire, seuls 4 obtiennent le baccalauréat sans redoublement.
S. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site