Mardi 18 octobre 2016
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : SELON LES CHIFFRES DE LA PAF
Plus de 1,5 million d’Algériens se sont rendus en Tunisie cet été


Un million et demi, soit plus exactement 1 595 662 personnes ont traversé la frontière algérienne de et vers la Tunisie durant la période estivale, a indiqué hier le représentant de la police aux frontières (DPF) de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) à l’occasion d’une conférence-bilan organisée au siège de l’École supérieure de police Ali-Tounsi.
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - Lors de cette conférence à laquelle a pris part aussi le représentant de la direction de la police judiciaire, le représentant de la police aux frontières a indiqué que sur le million et demi de voyageurs, 10 186 650 sont des Algériens, alors que 409 012 sont des étrangers, soit une hausse significative de près de 26,07% par rapport aux chiffres de l’année 2015. Lors de cette dernière, les services de la police aux frontières ont enregistré 1 265 845 voyageurs, dont 974 845 nationaux et 290.881 étrangers. Mais sur un plan général et durant la même période, soit du 15 juin au 15 septembre de l’année en cours, la police aux frontières a contrôlé 4 201 398 voyageurs dont 752 725 sont des étrangers avec une augmentation de 18,56% par rapport à l’année 2015. Concernant les neuf premiers mois de l’année en cours soit du 1er janvier au 30 septembre, la police aux frontières a procédé au contrôle de 7 901 833 voyageurs dont 2 210 352 étrangers, soit une hausse de 6,99%. Cela dit, lors de son intervention, le représentant de la direction de la police aux frontières a fait état de facilitations entreprises au profit des voyageurs, tout en mettant en exergue les mesures de sécurité par la DGSN pour faire face à toute infraction à la loi. En d’autres termes, le dispositif sécuritaire au niveau de l’aéroport international d’Alger Houari-Boumediène a connu des transformations et des aménagements en fonction de l’évolution de la situation. «Les mesures de contrôle et de surveillance ont été réadaptées au contexte sécuritaire régional et international. Objectif : sécuriser et contrôler près de sept millions de passagers et plus de trois millions de tonnes de fret qui y transitent chaque année», a-t-on expliqué. Pour rappel, la direction de la police aux frontières de la DGSN a sous son contrôle 36 aéroports, dont une dizaine ouverte à l’aviation civile internationale, 20 ports, dont 7 concernés par le trafic de transport maritime et 26 postes frontaliers terrestres dont 9 ouverts à la circulation des personnes. Les postes frontaliers terrestres se trouvent à l’est du pays.
A. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site