Mardi 3 janvier 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Monde
Contribution
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Sports : En conférence de presse
Georges Leekens justifie ses choix


Après l’annonce précipitée de la liste des joueurs retenus pour la CAN 2017 qui aura lieu au Gabon, le sélectionneur national, Gorge Leekens, hier face à la presse a tenu à justifier l’ensemble de ses choix «j’ai pris les meilleurs» dira d’emblée le conférencier, la mise à l’écart de deux cadres, en l’occurrence Sofiane Feghouli et Carl Medjani, avait suscité moult interrogations chez les amateurs de la balle ronde.
«Il s’agit de deux joueurs de talent, ça fait mal au cœur de les écarter, mais il fallait faire des choix, les deux ne sont pas en forme depuis l’entame de la saison, d’ailleurs en matière de statistiques ils ont peu joué, chacun dans son équipe peine à avoir un rythme stable, mais cela ne veut pas dire que Feghouli et Medjani ne feront plus partie de la sélection nationale, c’est juste conjoncturel à leur forme et rythme, et je souhaite vivement les récupérer aussitôt», dira à ce sujet le technicien belge.

Belfodil «problème mental»
Pour ce qui est de Ishak belfodil, l’attaquant du standard de Liège n’est visiblement pas intéressé par la CAN, suite à des discussions téléphoniques entre les deux hommes (Leekens et Belfodil), le sélectionneur a déduit que Belfodil a un «problème mental» ce qui justifie sa décision de ne pas le convoquer. Sachant que Belfodil, qui retrouve petit à petit son niveau après une expérience décevante au pays du Golfe, a confié à Leekens son désir de ne pas interrompre sa lancée positive avec le standard Liège. Reappelons que Ishak Belfodil avait rejoint la sélection nationale à l’âge de 20 ans, sans pouvoir pour autant s’imposer au sein des verts tout au long de sa présence.

«Bougherra et Mansouri doivent guider le groupe»
Georges Leekens s’est félicité de l’arrivée de Madjid Bougherra dans le staff technique. «J’ai vu Bougherra, je lui ai demandé ce qu’il voulait faire, est-il intéressé par le métier d’entraîneur ? Et c’est là que l’idée m’est venue, Madjid Bougherra peut apporter beaucoup sur le plan mental lors de cette CAN. Accompagné de Yazid Mansouri, leur apport sera important sur le groupe, notamment dans le volet psychologique», dira Leekens. La présence d’ex-internationaux est pour le sélectionneur une aubaine importante à la veille de la CAN 2017, par leur expérience, Bougherra et Mansouri vont former deux capitaines à l'entraînement.

«La défense, maillon faible»
«Depuis mon arrivée à la tête de l’équipe, j’ai toujours eu des difficultés à composer l’axe défensif. La stabilité dans l’axe et le poste de gardien de but sont primordiaux à mon avis car la relance vient de ce compartiment. À chaque fois, je me retrouve face à un véritable casse-tête», dira le coach, qui semble toujours confronté à ce problème : «On sera un seul groupe, je cherche le bon équilibre, un bon défenseur vaut un bon attaquant, nous allons être offensifs sans trop s’ouvrir» expliqua l’ancien sélectionneur belge sa stratégie pour contrer les lacunes de sa défense. Georges Leekens a fait part de son inquiétude pour la situation de Raïs M'bolhi, qui ne joue plus «pour cette CAN, j’ai décidé de renouveler ma confiance à M'bolhi, mais il doit trouver une solution à cette situation juste après la CAN», a-t-il recommandé à M'bolhi.

9 locaux en sélection
La particularité de la liste de Leekens, c’est le fait qu’elle comporte 9 joueurs évoluant dans le championnat local, un fait très rare qui ne s’est pas produit depuis plusieurs années «depuis mon intronisation à la tête de l’EN, j’ai suivi beaucoup de matchs de la Ligue 1, cela m'a permis de découvrir plusieurs talents cachés, j’ai décidé de leur tendre la main et leur donner la chance comme l’a déjà eu Slimani, maintenant c’est à eux de montrer de quoi ils sont capables, je ne demande pas à ce qu’ils soient des cadres et porteurs de cette équipe, mais juste à se mettre en évidence ; je crois en eux, ils doivent arracher leur place, Pour moi tout le monde est potentiellement titulaire», a-t-il souhaité.

La frustration de Belkalem
Le défenseur de l’US Orléans Essaid Belkalem a été plus que déçu de ne pas voir son nom figurer dans la liste finale des 23. L’international algérien d’Orléans, Essaid Belkalem, n’en revient pas de sa mise à l’écart de l’équipe nationale. Il y a quelques jours, son club a été destinataire d’une convocation émanant de la FAF qui précisait que le joueur était convoqué en équipe nationale. Essaid Belkalem a tenté de prendre attache avec les responsables de la FAF, mais en vain, sur cette affaire Leekens dira «l’invitation lui a été adressée dans le cadre de la large liste qui comportait 27 joueurs, malheureusement par la suite, il n’a pas été retenu parmi celle des 23» dira Leekens, tout en expliquant, que Belkalem demeure loin de sa forme habituelle, d’ailleurs il a été fréquemment suivi avec sa formation l’US Orléans par le staff technique.
Amine Andaloussi

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site