Mardi 3 janvier 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Monde
Contribution
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Grèves, vacances prolongées, jours fériés…
L’objectif d’un calendrier scolaire à trente-deux semaines remis en cause


Il sera difficile de réaliser l’objectif des trente-deux semaines de cours que s’est fixé la ministre de l’Education nationale pour cette année scolaire. Les grèves à répétition dans le secteur, des vacances prolongées ou encore le nombre de jours fériés ont déjà fait perdre plusieurs semaines de cours aux élèves.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir)
- Selon le chiffre établi par l’association des parents d’élèves, les élèves ont déjà perdu trois semaines de cours durant le premier trimestre de l’actuelle année scolaire.
Le Syndicat des lycées d’Algérie (CLA) comptabilise, pour sa part, une semaine de retard. Des enseignants attestent que le programme durant ce premier trimestre n’a pas atteint le taux d’avancement réalisé durant la même période en 2015. Ces derniers ont du mal à avancer dans le programme depuis le mois de septembre dernier en raison des mouvements de protestation survenus durant cette période.
Les élèves ont eu droit à une semaine de repos durant le mois de novembre. Ils ont aussi perdu plus d’une semaine au total avec la grève de l’Intersyndicale. Dans certaines wilayas, la grève des enseignants contractuels du mois d’avril dernier a aussi impacté l’avancement des programmes.
Le ministère de l’Education ne s’en est pas inquiété jusque-là. Pensant être dans les délais et pouvoir rattraper le retard en décidant de réduire les vacances d’hiver d’une semaine. Mais là encore, les choses ne se sont pas déroulées comme convenu. Les élèves ont eu vingt jours de repos.
Si ce n’est pas plus. Certains établissements privés ont accordé trois semaines de repos pour les élèves.
Dans les établissements publics, les élèves ont quitté les bancs de l’école une semaine avant les vacances du 20 décembre, soit juste après la fin des examens du premier trimestre.
Pour Idir Achour, le calendrier du programme à trente-deux semaines fixé par le ministère de l’Education ne sera jamais atteint.
L’année scolaire qui commence vers la mi-septembre et s’achève le 15 mai au Nord et vers la mi-octobre jusqu’au 10 mai au Sud, comptabilisera, selon lui, entre 26 et 28 semaines de cours. Les perturbations de l’année scolaire 2016-2017 n’ont pas fini. L’Intersyndicale se réunira le 7 janvier prochain pour décider de ses futures actions de protestation.
Conscients qu’ils n’ont pas réussi à mobiliser grand monde lors de leur précédent débrayage, les syndicats de l’éducation sont en train de mener un travail de sensibilisation de proximité pour réussir leurs prochaines actions contre le nouveau code du travail.
S. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site