Mardi 3 janvier 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Monde
Contribution
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Le syndrome d’Alep !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Faudrait qu’on m’explique : par quel miracle le Daesh de la
discothèque d’Istanbul est un «monstre», alors que le Daesh
d’Alep est un «résistant» ?

Mystèèèèère !

Eh oui. Certains de mes confrères avaient presque de la déception dans la voix et dans l’encre dimanche matin en se voyant obligés de répercuter au public la revendication «Daechesque» de l’attentat d’Istanbul. Je soupçonne nombre d’entre ces confrères et consœurs d’avoir secrètement espéré, jusqu’à l’ultime minute, une revendication kurde de cet horrible attentat. Pas de chance ! C’est l’troupeau d’Al-Baghdadi qui est derrière. Pour les journalistes étrangers, je comprends l’enlisement dans la logique d’ambiguïté par rapport à la question des groupes armés, et surtout l’implacable loi du «retour de flammes» en provenance des «alliés résistants» à qui l’on fournissait armes, nourriture, argent et plateaux télé en Occident. Mais en Algérie ? Comment et par quel «miracle» ici, chez nous, il se trouve encore des femmes et des hommes de plume, de télé et de fards lourds pour labelliser «combattants pour la paix» «résistants» ou encore «Rébellion armée» les intégristes d’Alep, de Mossoul ou de Turquie ? Aux miens qui ont pourtant connu la braise, du moins je le suppose pour ceux qui sont restés ici, de ce côté-ci des éclats de bombes, mais qui encensent les barbus d’Alep, je pose juste sous leur nez ce bilan tout «frais» : un enfant tué et sept blessés dans l’explosion d’une bombe dans la région de Blida. Qui a posé cet engin ? Aujourd’hui ? Hier ? Ou il y a fort longtemps ? Les résistants d’Alep et de Mossoul réunis ? Les hordes barbares du très très méchant dictateur Bachar Al-Assad et de son allié, l’ours mal léché Poutine ? Qui ? La braise, confrères ! La braise ! Vous ne l’auriez pas connue, cette braise, vous seriez journalistes bobos à Libération et vous rédigeriez votre papier dans le bistrot en face du siège du journal, je ne dirais pas. Mais vous, non ! Vous vous souvenez au moins que Mekbel, Djaout, Yefsah et les autres n’ont pas été assassinés par… Bachar, yek ? Ni par aucune armée régulière, n’est-ce pas ? Alors ? Pourquoi diantre chacune de vos lignes rédigées ici fleure «dégeulassement» la remise de médailles et de gloire aux bouchers de Daesh ? Par quelle alchimie mortifère, le syndrome de Stockholm s’est-il transformé en syndrome d’Alep ? Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

     

Le soir videos

 



 
Video sur Youtube    

Dernier sondage 
Pensez-vous que les parents vont encourager leurs filles à intégrer les écoles des cadets ?
Oui : 46,90%
Non : 49,50%
Sans opinion : 3,60%

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site