Samedi 7 janvier 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Lettre de province  
Soit dit en passant  
Digoutage
Reportage
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Chronique du jour : DIGOUTAGE
La main intérieure, c’est la mode 2017 ?


Par Arris Touffan
Eh bien, le brasier de Béjaïa semble être plutôt un feu de paille, et c’est tant mieux quelque part. Il est à peine bizarre qu’une manifestation d’origine louche, à laquelle ont appelé des sources numériques occultes, ait dégénéré de la sorte au point que soit délégitimée la revendication sociale qui semble être de bon aloi. La violence, la casse ? Origine inconnue, non plus ! Le coup du drapeau profané ? Source inconnue. Et puis, surtout, ce qui est du coup carrément surréaliste, c’est qu’un appel à la grève interlope destiné à toute l’Algérie n’ait trouvé écho, visiblement, et fâcheusement qu’en Kabylie, ce qui, vite fait, ravive un racisme anti-kabyle qui, de Chouchan à partir de Londres aux snipers tapis dans les réseaux sociaux, ne fera que titiller une sorte de légitime défense de l’autre côté.
La façon dont se déroulent les choses semble confirmer le soupçon officiel d’une main intérieure qui agiterait le schmilblick. Mais ce n'est peut-être pas la main intérieure que l’on croit… Il y en a beaucoup, des mains intérieures !
A. T.
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site