Mercredi 18 janvier 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Tendances  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Eh ! Noureddine ! Va leur dire, toi !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Boutef’ ordonne de mettre un terme à toutes les activités
de Ali Benhadj et de lui interdire de quitter le territoire
national. Et zut ! C’est trop tard ! Il a déjà quitté le territoire
national et se trouve en ce moment en…

… Algérie !

- Oh ! Sacré œil au beurre noir que tu as là. Et en plus d’un gros hématome à l’œil, tu as le bras dans le plâtre. Comment tu t’es arrangé pour te faire ainsi… arranger ?
- Ça peut te paraître compliqué mais en fait, y a rien de plus simple. C’est ma fille !
- Quoiiii ? Ta fille t’a foutu un coquard ?
- Mais non ! Je devais voyager avec elle, et à l’aéroport, au contrôle, on m’a demandé le livret de famille prouvant que c’était bien ma fille. Là, tout content de pouvoir enfin utiliser cette superbe arme anti-bureaucratie que m’a généreusement offerte le ministre de l’Intérieur, j’ai répondu que l’époque des papiers était terminée.
- Je ne vois toujours pas le rapport avec ton œil fermé…
- Le ton est monté, le préposé au guichet n’a rien voulu savoir, et je l’ai menacé d’en référer à Bedoui ou à plus haut.
- Et…?
- Et j’ai piqué une colère noire, insulté et éructé. Résultat, il est sorti de sa cage en verre et m’en a collé une !
- Visiblement, il t’a cassé le bras, aussi !
- Non ! Le bras, c’est lorsque je suis allé illico presto, de l’aéroport au siège du ministère de l’Intérieur pour manifester pacifiquement mon courroux.
- Là aussi, je ne vois pas le rapport entre ton sit-in et ton bras en charpie…
- Des policiers m’ont demandé de circuler. Je leur ai expliqué que je manifestais pour mes droits, dans le cadre de la lutte contre la bureaucratie et la paperasse, comme m’y a encouragé vivement Si Noureddine. Ils m’ont alors demandé si j’avais une autorisation, un papier me permettant de manifester, d’occuper le trottoir ? J’ai eu beau leur expliquer que c’est leur chef en personne qui nous a exhortés à refuser de fournir ce genre de documents, rien !
- Et je suppose que là aussi, le ton est monté, tu as gueulé comme à ton habitude et les flics t’ont cassé le bras ?
- Je suppose aussi ! A vrai dire, je ne me rappelle plus très bien ! Je me suis réveillé à l’hôpital. Ma fille tirait la tronche, sur une chaise, en retrait. Et mon épouse était occupée à remplir une pile de papiers exigés par les admissions. C’est là que j’ai compris que j’en aurai encore pour longtemps à fumer du thé pour rester éveillé à mon cauchemar qui continuait.
H. L.

Nombre de lecture : 1

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

     

Le soir videos

 



 
Video sur Youtube    

Dernier sondage 
Pensez-vous que la ligne ferroviaire Thenia-Tizi Ouzou va apporter un plus au transport public dans cette région ?
Oui : 79%
Non : 15,20%
Sans opinion : 5,80%

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site