Samedi 6 mai 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Sports
Femme magazine
Culture
Lettre de province  
Soit dit en passant
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Réactions

Djamel Ould-Abbès (FLN) :
«Nous restons la première force politique»

Dans sa réaction juste après l’annonce des résultats des législatives donnant le Front de libération nationale en tête, le SG du FLN, Djamel Ould-Abbès, s’est félicité des résultats obtenus tout en estimant que même si le parti a reculé en termes de nombre de sièges, il n’en reste pas moins le premier parti politique en Algérie. Dépourvu de majorité, Ould-Abbès ouvre la porte à des alliances avec les partis qui soutiennent le président de la République. «S’ils veulent venir travailler avec nous, on leur dira bienvenue. Le parti accueillera favorablement la participation de n’importe quel parti au gouvernement dans le cadre du programme du Président», a-t-il déclaré lors d’un point de presse. Le recul du parti en termes de sièges s’explique, selon lui, par le nombre important de partis participants en comparaison avec la précédente élection. «53 partis politiques ont participé à ces élections et 36 partis sont au Parlement. Les voix se sont dispersées. Mais ce sont les règles du jeu démocratique. Mais nous restons le premier parti. Aucun parti n’a atteint le seuil des 100 sièges», se défend-il.

RND :
Progression de 50% du nombre de ses députés

Le parti d’Ahmed Ouyahia s'est félicité, hier, de la progression de près de 50% du nombre de ses députés, selon les résultats préliminaires collectés par les structures locales, a indiqué le parti dans un communiqué. «A l'issue de la collecte des résultats préliminaires du scrutin du 4 mai auprès de ses structures locales, le RND relève avec satisfaction une progression de près de 50% de ses députés passés de 68 en 2012 à une centaine», a souligné la même source. Le Rassemblement «félicite également ses militants pour leurs efforts qui ont été couronnés par ses résultats y compris la première place occupée dans plusieurs wilayas». Le RND dit «s'engager à mobiliser ses députés au service de la mise en œuvre du programme du Président Abdelaziz Bouteflika, ainsi que la concrétisation de son propre programme présenté durant la récente campagne électorale».

Ramdane Taâzibt PT :
«Une défiance du peuple vis-à-vis du pouvoir»

Le Parti des travailleurs (PT) a réagi hier aux résultats des législatives du 4 mai. Le parti dirigé par Louisa Hanoune a retenu le taux d’abstention record enregistré durant ce scrutin (plus de 60% du taux d’abstention).
Selon Ramdane Taâzibt, de la direction du parti, ces chiffres traduisent la «défiance du peuple» vis-à-vis du pouvoir et du système en général. Il s’agit, pour lui, ni plus ni moins que d’un boycott citoyen actif» qui ne peut être revendiqué par aucun parti. En somme, ce scrutin sonne comme un «référendum anti-système», selon M. Taâzibt. Le cadre du PT a, dans la foulée, dénoncé les nombreuses failles qui ont émaillé ce scrutin dont l’interdiction faite aux superviseurs des partis d’entrer à l’intérieur des bureaux de vote. Ou encore l’immixtion de l’administration et les instructions données par les walis et chefs de daïra pour «gonfler les taux de participation».
Quant aux résultats obtenus par le parti, Ramdane Taâzibt affirme ne pas les reconnaître du fait qu’ils ne traduisent pas la réalité et le poids du parti au sein de la population. «Nous n’avons aucune explication rationnelle» à ces résultats, soutient mordicus M. Taâzibt. En définitive, par-delà les résultats, le cadre du PT fait résonner sa «peur pour notre pays».

Ouamar Saoudi (RCD) : «La fraude a sévi»

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), par la voix de Ouamar Saoudi, a dénoncé la fraude qui a sévi durant ce scrutin symbolisée par le vote des corps communs, soulignant que ces agissements participaient à discréditer les élections. «Nous avons peur réellement que les citoyens n’aient plus confiance d’avoir un jour une alternance démocratique, commente celui qui promet de battre avec le reste des élus du RCD afin de défendre les citoyens à l’Assemblée. Le cadre du RCD fait valoir le fort taux d’abstention ainsi que le vote blanc qui représente le 1/3 des suffrages exprimés, notamment dans la capitale Alger. Deux facteurs qui décrédibilisent davantage ce scrutin. Ce faisant, il affirme que la nouvelle Assemblée ne sera pas différente des autres, et que le duo FLN-RND continuera de dominer l’hémicycle.

TAJ salue la prise de conscience des militants
«Le résultat atteint par le parti aujourd'hui traduit la prise de conscience de ses militants et leur force sur le terrain et donne un nouvel élan pour continuer à travailler afin d'atteindre les objectifs souhaités. Nous saluons tous les efforts des militants et leur patience au cours de la dernière période, une preuve de loyauté à l'Algérie et envers le parti.»
Y. D.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site