Dimanche 11 juin 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
² Ici mieux que là-bas  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Chronique du jour : DIGOUTAGE
Western haram


Par Arris Touffan
Quand on est féru de westerns, on ne peut qu’adorer le Ramadhan. Il transforme l’Algérie en Far-West. C’est «Duel au soleil» tous les jours. Et même plusieurs fois par jour. Parfois, la nuit, après la salvatrice rupture du jeûne, c’est carrément «L’homme qui n’a pas d’étoile» mais qui garde le croissant.
Mais le problème, c’est que c’est un Far-West sans shérifs. Ou alors avec un shérif partial. Très partial même. Là, ça y va, c’est encore «Règlement de comptes à OK Corral». Pendant le Ramadhan, tu remarqueras que même la façon de marcher des Algériens change. Ils se déambulent avec la vigilante nonchalance de cowboys sur leurs gardes, les jambes écartées comme pour rendre plus facilement empoignables les revolvers qui pendent à la taille. Et de fait, la moindre parole de travers, le moindre regard qui se trompe de cible, provoque un duel en bonne et due forme. On a l’impression d’entendre alors planer par-dessus les vociférations acariâtres de jeûneurs incontinents les envolées musicales qui relèvent le goût des westerns spaghettis. Mais bas les pattes, spaghettis ou pas, on ne goûte pas au western, c’est haram !
A. T.
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site