Dimanche 11 juin 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
² Ici mieux que là-bas  
Soit dit en passant  
Digoutage
Faits divers
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : LE PORT DE PÊCHE ET DE PLAISANCE DE LA SALAMANDRE (MOSTAGANEM)
Le ticket d’entrée, le sujet qui fâche


L’accès au port de pêche et de plaisance est devenu payant. Les visiteurs revendiquent et protestent plus que jamais pour un accès libre.
La grande majorité des ports de pêche et de plaisance du pays n’appliquent pas du tout un tarif payant aux visiteurs désirant prendre un bol de fraîcheur et se promener à bord des quais pour contempler les embarcations.
`Depuis la mise en vigueur de cette mesure du paiement d’accès, de nombreuses familles, surtout en période de Ramadhan, sont privées de ce qui était une des plus belles de leurs promenades favorites.
Cette situation revient régulièrement sur les lèvres comme un débat sans fin. On a entendu tout le monde râler de toutes les manières possibles sur le sujet et de nombreux citoyens nous ont saisis pour dénoncer cet état de fait : le paiement à l’entrée du port de pêche et de plaisance de la Salamandre d’un ticket de 100 da aux automobilistes et leurs familles pour entrer au port.
«Nous ne sommes pas des vaches à lait. Quand cela va-t-il s'arrêter ? C'est un loisir qui devient trop cher, c’est trop facile d’arnaquer les gens, et quels loisirs, il n’existe ni bancs pour se reposer encore moins des boutiques, cafétérias, marchands de glace, fast-food et restos pour se restaurer, c’est insupportable et scandaleux, d’autant plus que c’est géré par l’entreprise portuaire de Mostaganem (EPM)», soulignent les visiteurs en colère.
Il est grand temps que les responsables de l’EPM reviennent sur cette décision, dans le cas contraire, ce port sera fréquenté exclusivement par les touristes, tout comme les grands parcs d’attraction d’ailleurs dans les grandes villes.
Ce port qui se trouve à 2 km seulement de la ville de Mostaganem est une escale d’accueil pour la plaisance et le tourisme, et il est très convoité, surtout en été, par les visiteurs des 4 coins du pays et de l’étranger.
Cet accès a toujours été gratuit, alors, conservons cette tradition.

Un iftar collectif géant
«El Kheir Bila Houdoud» de Mostaganem vient de réussir en ce 14e jour du Ramadhan à faire rassembler des centaines de personnes sur l’immense parking du port de pêche et de plaisance pour partager le repas de la rupture du jeûne aux personnes dans le besoin.
Cet événement a rassemblé hommes et femmes, jeunes et moins jeunes autour d’une interminable rangée de table où se côtoyaient des personnes de toutes les catégories sociales pour déguster un repas composé de spécialités du terroir.
Cette action est organisée dans le cadre des efforts visant à dynamiser l’esprit de solidarité et d’entraide sociale, en ce mois de jeûne et de piété.
Depuis des années déjà «El Khir Bila Houdoud» ouvre ses portes aux familles dans le besoin où durant tout le mois sacré du Ramadhan des repas conviviaux, lots de produits alimentaires, circoncisions, trousseaux d’habits neufs aux enfants cancéreux, orphelins et nécessiteux ne dérogent pas à la règle.
A. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site