Dimanche 2 juillet 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Régions  
Faits-divers  
Monde  
Culture  
Ici mieux que là-bas  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Culture : Six groupes algériens émergents y participent
Lancement aujourd’hui de la première formation «La musique, de la production à la scène»


Originaires de différentes régions d’Algérie, ces six groupes représentent des styles très variés de musiques actuelles. Ils travailleront ainsi ensemble, le temps de deux sessions de formation en juillet puis en septembre 2017, sous la supervision d’experts français et algériens, sur l’interprétation scénique, la technique vocale, la production, la stratégie de promotion et de diffusion, etc.
La première formation «La musique, de la production à la scène», un dispositif d’accompagnement et de professionnalisation destiné aux groupes émergents de musiques actuelles, débutera aujourd’hui (2 juillet 2017) à Alger. Six groupes algériens émergents de différents styles et régions du pays bénéficieront de cette formation : The Pertur-Batteurs Band de la ville de Béjaïa, dans la spécialité percussions ; Dimastand de Béchar (Reggae, Diwane, dub, fusion) ; NR2 d’Alger (chanson à texte) ; Smoke de Constantine (jazz, funk, blues) ; Tissilawen de Djanet (blues touareg) et enfin, Clé 13 de Jijel (rock, fusion). Ces six groupes sont les lauréats sélectionnés dans la cadre d’un appel à candidature lancé le 15 mai dernier pour participer à la première formation «La musique, de la production à la scène», un dispositif d’accompagnement et de professionnalisation destiné aux groupes émergents de musiques actuelles.
Cet appel à candidature a été lancé par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), l’Institut français d’Algérie et FGO-Barbara, établissement culturel de la Ville de Paris.
L’objectif de cette initiative est de permettre aux artistes de développer leurs compétences et de progresser dans la conduite de leur projet musical.
Le jury de sélection était constitué de Daniele Gambino, directrice adjointe et responsable de la programmation du FGO-Barbara, centre musical de la ville de Paris ; Rachid Briki, chef du département musique et spectacles vivants de l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel ; Stéphanie Launay, attachée culturelle et audiovisuelle de l’ambassade de France en Algérie ; Mehdi Mehennaoui, directeur à l'Office national des droits d’auteurs (Onda) ; Kenza Souffi-Bachir, responsable des arts de la scène de l’Institut français d’Alger, et de Abdelaziz El Ksouri, musicien et manager du groupe Djmawi Africa, directeur général du Sous-Sol.
Originaires donc de l’ensemble du territoire algérien, ces six groupes représentent des styles très variés de musiques actuelles. Ils travailleront ainsi ensemble le temps de deux sessions de formation en juillet puis en septembre 2017, sous la supervision d’experts français et algériens, sur l’interprétation scénique, la technique vocale, la production, la stratégie de promotion et de diffusion, etc.
Cette session de formation sera clôturée par un grand concert prévu le 8 septembre prochain à Alger et qui réunira sur scène les six groupes. Au cours de cette soirée, un jury de professionnels désignera, en outre, le meilleur groupe qui sera invité à se produire à Paris, au centre FGO-Barbara à l’automne 2017, dans le cadre d’une soirée dédiée à la nouvelle scène musicale algérienne.
K. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site