Mardi 4 juillet 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Faits divers  
Monde  
Culture  
A fonds perdus  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Sports : A J-1 de la finale de la coupe d’Algérie seniors-garçons
Laâqiba-Aïn Fouara, ou l’histoire d’un amour perdu


Plus que quelques heures avant le rendez-vous final ESS-CRB, ce mercredi au stade du 5-Juillet. Une explication qui n’a rien de «normal» tant elle oppose deux géants du football algérien lesquels ont marqué de leur empreinte l’épreuve populaire.
Ce mercredi 5-Juillet se jouera la 53e édition de la finale de Dame Coupe. Il faut remonter à la saison 2001-2002 pour retrouver traces d’une finale livrée durant cette date symbolique si chère aux Algériens. Si la date du déroulement de cette empoignade va rappeler des souvenirs à beaucoup de monde, le duel ESS-CRB n’a rien d’une finale inédite. Ces deux formations se sont déjà donné la réplique le 1er mai 2012 sans que les acteurs de cette finale n’assouvissent vraiment le désir des fans présents sur les gradins du temple olympique. En 120 minutes, Sétifiens et Bélouizdadis ont fourni une prestation honorable, les gars d’Aïn Fouara s’étant imposés au bout du compte grâce à un second but inscrit par Benmoussa (le premier étant l’œuvre de Hachoud) qui redonnera l’avantage aux siens durant la prolongation. Un extra-time induit par l’égalisation tardive mais méritée d’Ammar Ammour. Un épisode qui a marqué une profonde tristesse des supporters du Chabab qui avaient accusé l’arbitre …Mokhtar Amalou, actuel responsable des désignations à la CFA/FAF, d’avoir pris le parti des Sétifiens. A Aïn Fouara et partout dans les contrées des Hauts-Plateaux et les fiefs de l’Aigle noir, qui avait déjà son titre de champion d’Algérie, la fête était à son comble. Il est bon de rappeler que cette finale était marquée par la présence de l’ancien président de la Fifa, le Suisse Sepp Blatter. C’était également la dernière finale à laquelle un président de la République assistait. L’année suivante, en 2013, lors du derby MCA-USMA, c’est le Premier ministre Abdelmalek Sellal qui a assisté, en l’absence pour cause de maladie du Président Bouteflika, à la cérémonie.

Pas que de la revanche !
La défaite du Chabab durant cette finale, la première après six consécrations en autant de participations, confirmait surtout le règne du club sétifien sur le football national. L’ESS, équipe de coupe par excellence, raflait pratiquement tous les titres nationaux et internationaux (deux coupes arabes en 2008 et 2009, finaliste en coupe de la CAF en 2009, coupe nord-africaine des vainqueurs de coupe en 2010, Supercoupe de l’UNAF en 2010, Ligue des champions d’Afrique en 2014 et Supercoupe d’Afrique en 2015). Un septennat (2007-2015) éloquent en termes de performances sportives pour un club qui marquait le retour au-devant de la scène d’une équipe habituée aux secousses ayant précipité sa chute aux abysses et pour de longues saisons.
En effet, en 1997, l’Entente de Sétif venait de retrouver l’élite après une double relégation marquant une instabilité affligeante à tous les niveaux. Le club qui s’est restructuré depuis a retrouvé ses lettres de noblesse et a reconquis sa large galerie. Désormais, les dirigeants parlent de rafler tous les titres. Après le titre national chipé au MCA, sa victime durant la demi-finale de l’épreuve populaire, l’ESS vise désormais le doublé. Mais face à un adversaire qui fut l’un des rares à l’épingler cette saison (lors de la phase retour, l’équipe de Madoui a perdu 3 matchs en déplacement face au CRB, MCO et le DRBT), la mission de Djabou et compagnie risque de s’avérer pénible. Les Sétifiens qui gardent l’amertume d’avoir perdu ce fameux match de mise à jour de la 17e journée suite à un penalty généreux accordé à la 88’ par …M. Mustapha Ghorbal, désigné pour la finale de demain, voudront bien prendre leur revanche. Surtout que l’auteur du penalty victorieux du Chabab, Amine Hamia en l’occurrence, a de fortes chances de ne pas y être ce mercredi. C’est vrai que l’ancien attaquant-buteur de l’O Médéa, touché au genou droit, fait de son mieux pour marquer sa présence en finale, il n’en demeure pas moins que le CRB a d’autres armes à faire valoir pour supplanter l’Aigle sétifien. La présence de Karim Aribi et Sid Ali Lakroum devrait rassurer Badou Zaki dont ce sera la première et la dernière finale de coupe d’Algérie. Une finale qui se gagne ! Alors vivement le 5 juillet !
M. B.

Ishak Ali Moussa (entraîneur-adjoint du CR Belouizdad) :
«Sur le banc, ce sera une autre sensation»
L’ancien buteur du CR Belouizdad Ishak Ali Moussa, actuellement entraîneur-adjoint du Chabab, a indiqué qu’il souhaitait remporter sa première Coupe d’Algérie en tant que technicien, 22 ans après l’avoir soulevée en 1995 en tant que joueur, à la veille de la finale de la 53e édition face à l’ES Sétif, ce mercredi au stade du 5-Juillet (16h30).
«J’avais eu l’occasion de soulever le trophée en 1995 et maintenant je veux vivre les mêmes sensations à partir du banc. Bien évidemment, ce ne sera pas les mêmes émotions vu que comme joueur, j’avais la possibilité d’extraire mon énergie sur le terrain mais sur le banc de touche, c’est différent», a affirmé Ali Moussa. Le Chabab, dont c'est la 10e finale de son histoire, affrontera l’Entente de Sétif, récent vainqueur du championnat et qui vise le doublé. Le CRB s’est qualifié pour cette finale aux dépens de l’USM Bel-Abbés (0-0, aux t.a.b 6-5) au stade du 20-Août-1955, alors que l’ESS a pris le meilleur en déplacement sur le MC Alger (3-2, a.p). Le club de Laâqiba compte six trophées à son palmarès contre huit pour l’Entente. «Je ne suis pas prêt d’oublier les moments qui ont suivi la fin du match de la finale de 1995 face à l’Olympique Médéa (2-1, ndlr), c’était une joie indescriptible sur le terrain et dans les gradins. Huit ans plus tard, j’ai perdu la finale de 2003 face à l’USM Alger (2-1, but en or), c’était très dur à avaler. Aujourd’hui, je ne suis pas disposé à connaître le même sort et inch’Allah, nous serons à la hauteur pour offrir au CRB une nouvelle consécration», a ajouté l'ancienne «Tête d'or» du club, buteur en 1995. Et d’enchaîner : «Je pense que ce sera du 50/50. C’est une finale indécise et ouverte à tous les pronostics. Nous sommes en train de nous préparer en conséquence avec rigueur et abnégation. Les joueurs doivent se mettre devant tous les scénarios possibles du match : en cas de mener au score ou d’encaisser un but. Rien ne doit être laissé au hasard», estimant que «la préparation physique est très importante pour ce genre de rencontres». Pour l’ex-baroudeur du Chabab, il est impératif pour son équipe de prendre sa revanche sur l’ESS, qui s’était imposée lors de la finale ayant opposé les deux équipes en 2012 (2-1, a.p). « Nous avons une revanche à prendre, non seulement sur l’ESS mais sur le fait que ce club court toujours derrière son premier titre depuis 2009. Les joueurs sont extrêmement motivés et je ne pense pas que le différend financier qui les oppose avec la direction va influer négativement sur leur rendement», a-t-il rassuré.
Le natif d'Ahtatba (Tipasa) reste confiant quant à la possibilité du CRB de passer l’écueil des Sétifiens et du coup décrocher une 7e Coupe d’Algérie dans l’histoire du club: «Franchement, je reste confiant d’autant que l’équipe a démontré qu’elle restait capable de battre n’importe quel adversaire. Après une mauvaise première partie de saison, le CRB a réussi son redressement depuis l’arrivée de Badou Zaki à la barre technique et a réalisé depuis d’excellents résultats. Il est monté en puissance et c’est de bon augure». Ali Moussa (46 ans) a eu à la fin une pensée pour les supporters du CRB avant cette finale très attendue dans les différents fiefs des «Rouge et Blanc». «Je connais bien les supporters du CRB que j’ai toujours eu l’occasion de côtoyer quand j’étais joueur. Ils attendent cette finale avec impatience et ce trophée qu’ils souhaitent emmener à Belouizdad. Je leur demande de soutenir tel un seul homme leur équipe tout au long de cette finale et inch’Allah, on leur procurera de la joie», a-t-il conclu.

Malik Zorgane (Entraîneur-adjoint de l’ES Sétif) :
«à chances égales»
La finale de la coupe d’Algérie de football qui opposera ce mercredi, au stade olympique du 5-Juillet à Alger (16h30), l’ES Sétif au CR Belouizdad se jouera à «chances égales» et son issue est «imprévisible», a estimé l'entraîneur-adjoint de l'Entente, Malik Zorgane. «ESS et CRB ont tous les deux une histoire particulière avec Dame Coupe et drainent un nombre important de supporters derrière eux, rendant ainsi quasi imprévisible l’issue de la rencontre», a déclaré le technicien à l’APS, affirmant que «seul le terrain départagera les deux formations le 5 juillet». L’ancien international a encore considéré que son club avait le moral au beau fixe après s’être offert le titre de champion d’Algérie et avoir assuré sa qualification à la finale de la coupe au détriment du MC Alger à Alger même. «Le match se disputera entre deux formations qui connaissent fort bien leurs atouts réciproques», a ajouté Zorgane, assurant que le staff technique de l’ESS avait préparé son Onze sur tous les plans et misait sur «le respect strict des instructions par les joueurs». Mercredi, les Noir et Blanc vont tenter de rééditer le coup de 2012, lorsqu’ils avaient battu le CRB (2-1 a.p) pour s’adjuger leur huitième trophée en Dame Coupe et leur deuxième doublé (championnat et coupe nationaux) de l’histoire, le premier ayant été acquis en 1968.

18 000 policiers pour sécuriser l'évènement
«Un nombre important» de policiers, tous grades confondus, ont été mobilisés pour assurer le bon déroulement de la finale de la coupe d’Algérie de football, prévue mercredi à 16h30 au stade du 5-Juillet et devant opposer le CR Belouizdad à l'ES Sétif, selon la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Ce dispositif sécuritaire sera déployé à l’intérieur et aux alentours du stade pour encadrer les supporters des deux équipes. Il sera également appuyé par des hélicoptères qui sillonneront tout Alger afin d'assurer un bon déroulement de ce grandiose événement qui drainera la grande foule parmi les fans des deux clubs, indique un communiqué de la DGSN transmis à l'APS. Les points de contrôle et autres barrages routiers seront renforcés par des brigades mobiles et des motards pour assurer la fluidité de la circulation automobile et éviter ainsi qu’il y ait des bouchons pouvant causer des désagréments aux automobilistes, suivant les instructions du directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani El Hamel, précise-t-on de même source.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site