Lundi 24 juillet 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Contribution
Kiosque arabe  
Soit dit en passant
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Le cahier des charges
du bon milliardaire !

Par Hakim Laâlam  
Mokri et Menasra se réconcilient autour d’un MSP
réunifié. Oh ! C’est une bonne nouvelle !
Faut absolument fêter ça.

Au champagne !

Mais non, c’est totalement faux ! C’est même aberrant de dire que l’Algérie a un problème avec l’argent et ceux qui en ont beaucoup. Foutaises ! L’Algérie aime ses milliardaires. Elle les aime d’autant plus qu’elle les a aidés à devenir milliardaires. Et avant, les a aidés à devenir millionnaires. Et avant, les a extirpés des p’tits chantiers à brouettes. Non ! Je le dis, l’écris et le redis, l’Algérie n’a aucun problème avec «ses milliardaires». Faut juste que les milliardaires respectent le cahier des charges du milliardaire ! C’est simple. Pas compliqué et ça rapporte gros, sur la durée. D’abord, règle de base pour tout «bon» milliardaire, pour le milliardaire avec certificat de conformité délivré par le régime : il ne doit jamais parler la bouche pleine. D’abord, parce que ce n’est pas poli de jacter la bouche pleine, votre grand-mère pourra aisément vous le confirmer. Ensuite, une bouche pleine, plutôt que de parler doit s’occuper des tâches qui incombent à toute bouche pleine, c’est-à-dire mâcher lentement la nourriture, mastiquer longtemps les aliments. Parler la bouche pleine peut entraîner de graves problèmes de santé. Ça, votre grand-mère ne le sait peut-être pas, mais les diététiciens assermentés par le Palais vous le diront sous le couvert du buffet dressé en permanence. Autre condition du cahier des charges du milliardaire DZ, la discrétion. Un milliardaire qui manque à cette règle de la discrétion voit son sort livré à la… discrétion du châtelain et de sa cour. Généralement, l’augmentation du taux d’indiscrétion et de richesse étalée correspond à une diminution drastique de ladite richesse. Et puis enfin, dernier détail de ce cahier des charges très «léger», comme je vous le signalais en début de chronique : le milliardaire qui veut rester milliardaire longtemps doit éviter de lancer une télévision. A la limite, il peut se payer un journal, et encore, sans mettre son nom dans les statuts. C’est un détail, je sais, mais un détail qui veut dire beaucoup comme le chantait Michel Berger. Un mec bien, mort lui aussi brutalement. Disparu trop tôt. Et même pas milliardaire au moment de sa mise en terre. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

     

Le soir videos

 



 
Video sur Youtube    

Dernier sondage 
Avez-vous été satisfait
du rendement de l’équipe d’Algérie de handball U21 durant ce mondial qui se
tient à Alger ?
Oui : 59,40%
Non : 28,20%
Sans opinion : 12,40%

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site