Mardi 25 juillet 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Contribution
Régions  
Faits divers  
Culture  
A fonds perdus  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : APRÈS LA VAGUE DE DÉMISSIONS DU PARTI
La direction du MPA s’expliquera aujourd’hui


C’est aujourd’hui que la direction nationale du MPA répliquera à son désormais ex-maire d’Alger-Centre et coordinateur du parti au niveau de la capitale.
Mohamed Kebci - Alger (Le Soir)
- Ce sera à travers une conférence de presse que devra animer le chargé de la communication et président du groupe parlementaire du parti. C’est ce que nous avons appris, hier, du président du MPA qui n’a pas jugé utile de s’étaler sur le sujet, préférant laisser le soin à Cheikh Barbara de le faire.
Ceci même si Amara Benyounès a concédé «démentir» en bloc toutes les accusations, notamment celle de «dictateur» et d’avoir transformé le MPA en «family office», portées à son encontre par Abdelhakim Bettache qui, précise le président du MPA, a «démissionné juste après avoir fait l’objet d’un retrait de confiance de la part de près de 250 cadres du parti au niveau de la capitale». Autre précision de Benyounès, «cette démission-retrait de confiance n’a eu aucun effet sur les structures locales du parti au niveau des wilayas et des communes».
Ceci non sans ajouter qu’aucun maire issu du parti n’était présent à la conférence de presse de Bettache et à laquelle a pris part un cadre démissionnaire du parti depuis très longtemps, allusion à Mourad Bellouacherani.
Détail que reprend, d’ailleurs, la fédération du parti au niveau d’Alger dans un communiqué sanctionnant une réunion tenue avant-hier.
Le secrétaire national à l’organique, Noureddine Boucetta, qui devra coordonner l’instance du MPA prochainement, fait part d’une requête paraphée par «250 cadres et militants de la wilaya d’Alger à l’adresse du secrétaire national à l’organique du parti demandant le retrait de confiance au coordinateur de wilaya». Ce dernier, dans un «mouvement de fuite en avant, et devant l’ampleur du mouvement de contestation le visant, a déposé sa démission, la troisième de rang depuis une année, démission, par ailleurs, acceptée», écrit encore la fédération du MPA au niveau d’Alger qui retourne les accusations contre Bettache. Entre autres de ces griefs, le retard pris dans la préparation des prochaines élections locales, son engagement dans une «campagne d’insultes et de dénigrements indignes d’un responsable politique», tenant à préciser que le maire d’Alger-Centre «n’avait aucun problème avec la direction du parti encore moins avec son président». Et de conclure : «Ce sont les militants qui lui ont retiré leur confiance et ils s’engagent à préparer les prochaines élections locales en toute sérénité, détermination et confiance pour que le MPA puisse, au minimum, conserver sa troisième place sur l’échiquier politique national.»
M. K.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site