Jeudi 27 juillet 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Supplement TIC  
Haltes estivales  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Sports : L’impossible recrutement de Hassan Shehata
Abdelhak Benchikha, un «Général» bien de chez nous !


Le coach égyptien Hassan Shehata ne drivera pas le club algérien du MC Alger. Des difficultés d’ordre financier, mais pas seulement, ont fait capoter le projet de KKS qui se rabat sur la piste où Abdelhak Benchikha figure en pôle.
Le montage financier proposé pour le recrutement d’«El-Maâlem» n’a pas convenu à la société pétrolière qui parraine la section football du MCA. Le manager de Hassan Shehata, son fils Karim, n’a pas cédé sur l’exigence d’un paiement des mensualités en monnaie internationale, le dollar en l’occurrence. Un «obstacle» de taille pour la direction de la SSA/le Doyen MCA qui avait préconisé de régler les salaires du technicien algérien en dinars. Le montant réclamé, quelque 2 millions de DA et l’équivalent en devises, a été fatal à la négociation qui devait être finalisée à Alger, dès que Shehata aura mis les pieds en Algérie. C’est la version officielle fournie par nos sources qui ne manquent pas de signaler que cet élément (financier) n’était pas la cause principale de l’échec de ce transfert.
En effet, le choix de l’ex-sélectionneur des Pharaons a suscité un tollé au sein de la famille mouloudéenne. Pour les fans du club algérois, Shehata, dont la carte de visite n’est pas à dédaigner, ne réussira pas au MCA contrairement à ce qu’avançait Kamel Kaci Saïd. Ce dernier, et pour justifier le choix de Shehata, avait mis en avant trois critères. «On a opté pour Shehata en raison de sa forte personnalité, son expérience sur les terrains africains et ses compétences avérées, notamment sur le plan tactique», a-t-il déclaré au micro d'El Djazaïria One.
Une explication qui n’a convaincu personne. Hier, alors que les foyers mouloudéens reprenaient en boucle la nouvelle du retour du «Général», piste évoquée par Le Soir d’Algérie dans son édition du 17 juillet dernier («Et si Benchikha remplaçait Mouassa ?» ndlr), Kamel Kaci Saïd répondait que «rien n’était acquis». Ceci au moment où nos sources assurent que «Benchikha a été imposé par les responsables de la Sonatrach».
M. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site