Lundi 28 aout 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
Faits divers  
Culture  
Monde  
Soit dit en passant
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : PARTICIPATION AUX PROCHAINES ÉLECTIONS LOCALES
Le parti de Benflis au forceps


Avec la participation du parti des Avant-gardes des libertés aux prochaines élections locales, ne reste que Jil Jadid à ne pas encore se décider, les deux partis ayant été les seuls à avoir tourné le dos aux élections législatives du 4 mai dernier.

Mohamed Kebci - Alger (Le Soir)
- Si le premier a arrêté, avant-hier, ce mot d’ordre de participation, à l’occasion de la quatrième session ordinaire du comité central du parti, le second devra trancher la question lors d’une session ordinaire de son conseil national prévue le 16 septembre prochain.
Et cette participation aux élections locales du 23 novembre prochain n’a pas été facile à entériner tant le score en faveur de ce mot d’ordre a été étriqué avec l’écart minime de seulement 25 voix, 134 membres de cette instance s’étant exprimés en faveur de la participation, 109 autres ont opté pour le boycott au moment où deux autres membres se sont abstenus. Ceci sans compter l’abstention du président du parti, Ali Benflis, qui a préféré ne pas voter pour ne pas influencer sur le cours du vote, surtout que l’opération de celui-ci a été inédite en tout point de vue.
En effet, et en présence des représentants des divers médias, les 245 membres du comité central du parti présents à cette session ont été appelés individuellement à exprimer leur avis sur les prochaines élections locales par un oui, un non ou par une abstention. Opération qui, de ce fait, a pris près de deux heures de temps puisque ayant été entamée vers 18h pour ne prendre fin que vers 20h, au bout de longues heures de débats.
Avec cette participation votée le jour même de la convocation par le président de la République du corps électoral pour le 23 novembre prochain pour l’élection des membres des Assemblées populaires communales et des wilayas, c’est un véritable défi, celui de pouvoir présenter des listes, qui se présente au parti des Avant-gardes des libertés, contraint à se soumettre à une disposition de la loi électorale lui imposant la collecte de 50 paraphes d’électeurs pour chaque siège à pourvoir.
Seulement, pour le chargé de la communication du parti, cette question a été sérieusement prise en compte avant même l’adoption de ce mot d’ordre de participation avec, précise Fayçal Hardi, la prise en considération de l’implantation et de la structuration du parti. Autrement dit, le parti des Avant-gardes des libertés ne présentera de listes que dans les circonscriptions électorales où il est structuré avec des chances de briguer des sièges et pourquoi pas s’emparer de la gestion des affaires des communes et des wilayas.
Sur un autre plan, avec cette participation décidée par le parti que préside Ali Benflis, ne reste que Jil Jadid avec lequel il a tourné le dos aux élections législatives du 4 mai écoulé. Le parti que préside Djilali Soufiane se prononcera à son tour à l’égard de ce double scrutin local le 16 septembre prochain, à l’occasion d’une session ordinaire du conseil national.
M. K.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site