Lundi 28 aout 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
Faits divers  
Culture  
Monde  
Soit dit en passant
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : RENTRÉE SCOLAIRE 2017-2018
Entre sérénité et défis


Pour la ministre de l’Education nationale, l’année scolaire 2017-2018 s’annonce plutôt sereine. Elle estime, toutefois, que nombre de défis restent à relever notamment face au nombre des élèves attendus pour cette rentrée scolaire, qui dépasse les neuf millions.

 Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Placée sous le slogan «Tous mobilisés pour une école citoyenne et de qualité», l’année scolaire 2017-2018 attend plus de neuf millions d’élèves, soit plus de 270 000 élèves de plus que l’année dernière. Face à un nombre si important, Nouria Benghabrit est consciente qu’il y aura toujours des défis à relever. «Il est clair qu’avec plus de 9 millions d’élèves et 26 964 établissements scolaires, la mobilisation de chacun est impérative pour faire de cette rentrée scolaire une année réussie», affirmait-elle hier, lors de la conférence nationale des directeurs de l’éducation sur les derniers préparatifs de la rentrée scolaire 2017-2018, tenue au ministère de l’Education nationale à Alger.
D’ailleurs, poursuit-elle, «le thème de cette rentrée scolaire a été choisi pour insister, une fois de plus, sur la nécessité de l’implication renforcée de tous les acteurs et partenaires afin de poursuivre nos efforts dans la quête de la qualité qui va consolider la performance retrouvée de notre école, et atteindre les objectifs du développement durable 2015-2030, auxquels l’Algérie a souscrit».
Insistant sur la mise en œuvre du programme national de formation en direction de tous les personnels, la ministre rappelle à cet effet la plateforme de formation à distance mise en ligne au profit des chefs d’établissement. «Cette formation a porté sur la gouvernance, le leadership éducatif et le projet d’établissement au profit de 1 630 proviseurs», dit-elle.

Trente nouveaux manuels
L’année scolaire 2017-2018 verra l’introduction de trente nouveaux manuels scolaires et six cahiers d’exercices pour le deuxième palier des cycles primaire et moyen. «Nous avons trente manuels scolaires qui vont être mis sur le marché. Certains le sont déjà et le reste a comme dernier délai, fin août. Ils concernent la troisième et la quatrième année primaire et la deuxième et la troisième année moyenne», précise Nouria Benghabrit.
En sus, ajoute-t-elle, un salon du livre scolaire sera organisé du 5 au 12 septembre prochain, par l’Office national des publications scolaires (ONPS) dans toutes les wilayas. «Il y aura non seulement les nouveaux manuels scolaires mais également, des animations et des ateliers pour les élèves», dit-elle.
Soixante-cinq millions de manuels scolaires seront ainsi édités pour cette année. Des manuels qui nécessitent une bonne répartition à travers les différents établissements scolaires. La ministre assure, justement, que des consignes «extrêmement claires», ont été données à ce sujet, par le Premier ministre. «Avec cette anticipation, nous pensons que nos élèves ne rencontreront pas cette année des problèmes de disponibilité de manuels scolaires.»

Cantines scolaires et prime de scolarité

Outre l’encadrement pédagogique et administratif nécessaire, Benghabrit compte beaucoup sur «une implication plus accrue» de tous les intervenants dans la mise en œuvre du programme intégré de pérennisation des cantines scolaires et le versement de la prime de scolarité spéciale de 3 000 dinars dans les délais. Là aussi, elle affirme que des consignes claires ont été données afin d’assurer une mobilisation autour de la prime de scolarité. «C’est une année scolaire qui est en train de se faire en toute sérénité et il n’y a pas de sérénité sans mobilisation».

L’enseignement de la langue amazighe en croissance
La ministre de l’Education nationale indique que l’enseignement de tamazight sera, cette année, dispensé dans 37 wilayas contre 11 wilayas en 2014. Concernant les enseignants de cette matière, elle assure que leur nombre reste suffisant.

Pas de changement de format des examens
La ministre de l’Education nationale est catégorique : il n’y aura pas de changement de format des examens pour l’année scolaire 2017-2018. «Le même format des examens sera maintenu et le protocole de l’année dernière sera ainsi, appliqué cette année», signe-t-elle.

Le contractuel se poursuivra
Le mode de recrutement en contractuel va être maintenu dans le secteur de Nouria Benghabrit mais pas avec le même «degré» appliqué auparavant. «Aujourd’hui, nous avons des listes d’attente qui nous permettent de recruter en contractuel quand la situation le nécessite, notamment lors des congés de maternité des enseignantes», explique-t-elle.
Elle rappelle ainsi que 67 000 enseignants ont été recrutés en 2016 et plus de 37 000 autres en 2017. «Plus de 104 000 enseignants ont été recrutés entre 2016 et 2017», précise-t-elle.
Ry. N.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site