Lundi 28 aout 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
Faits divers  
Culture  
Monde  
Soit dit en passant
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Kyste hydatique
Le ministère de la Santé appelle au respect des précautions nécessaires pour éviter tout risque de contamination


Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a invité les citoyens qui accomplissent le rituel du sacrifice durant l'Aïd el-Adha, au respect de certaines précautions pour éviter tout risque de contamination par le kyste hydatique, a indiqué hier à Alger un communiqué du ministère.
Le ministère a appelé les citoyens à prendre toutes les dispositions pour faire contrôler le mouton sacrifié par un vétérinaire. Si le contrôle est impossible, les citoyens sont invités à examiner avec précaution les abats (foie, poumons...) et les autres viscères de la bête sacrifiée à la recherche des kystes ou vésicules (bulles d'eau) qui menacent la santé du consommateur.
Le ministère recommande de faire bouillir ou de brûler les abats et autres viscères portant des bulles d'eau ou les enterrer profondément (50 cm) de façon à ce que les chiens errants ne les déterrent pas.
Il a en outre appelé les citoyens à ne pas abandonner dans la nature ces abats atteints et ne pas les jeter avec les ordures ménagères ni de les donner aux chiens qui pourraient contaminer l'homme.
«Le kyste hydatique ou hydatidose est une maladie parasitaire contagieuse qui constitue un problème de santé publique», précise le communiqué qui ajoute que «cette maladie pourrait être transmise à l'homme par la consommation d'abats affectés ou à travers les animaux domestiques qui nourrissent», indiquant que cette maladie «est asymptomatique à son début et elle est le plus souvent diagnostiquée qu'au stade de complications».
APS

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site