Mardi 5 septembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
Faits divers  
Monde  
Culture  
Reportage  
Le Soir Retraite  
A fonds perdus
Soit dit en passant
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Bouira
La sécurité de la ville renforcée


Hier et dès les premières heures de la matinée, une présence inhabituelle de policiers à travers les quatre coins de la ville, et même à l’intérieur, a été remarquée par les citoyens.
Ainsi, tant au niveau des barrages fixes de la police comme celui de l’entrée nord à côté de la villa d’hôtes Nassim, que du côté ouest, sur l’échangeur ouest, et l’entrée est, près du pénitencier de Bouira, ces trois barrages tenus par la police ont été renforcés d’une manière très visible avec véhicules et personnels.
Le renforcement est d’autant plus perceptible même du côté sud de la ville, où existe un barrage fixe de la gendarmerie, il y a également des policiers alors qu’au niveau de la ville, ce sont les patrouilles et les policiers en civil qui se sont multipliés.
D’après nos informations et même si aucune voix officielle ne s’est exprimée sur le sujet, ce renforcement aurait un lien avec la rentrée scolaire. Cependant et c'est parce que ce renforcement a été plus important que les fois précédentes, d'aucuns font un lien direct avec ce qui vient de se passer à Tiaret, puisque, il est établi maintenant que Daesh , en panne d’effectif et acculé partout par l’ANP, chercherait des coups médiatiques, certains avec des actions kamikazes avec le peu d’effectifs dont il dispose, en s'attaquant aux commissariats de police dans les grands centres urbains comme cela s’est déjà passé à Constantine par deux fois, et tout récemment à Tiaret.
Et sachant que dans la wilaya de Bouira, au moins une dizaine de terroristes se revendiquant du groupe Jund Al Khilafa, affilié à Daesh, court toujours, la possibilité d’actes terroristes du genre kamikaze n’est pas à écarter ; d’où la vigilance accrue des services de sécurité dans et en dehors des centres urbains, tant au niveau du chef-lieu de wilaya que dans les autres daïras.
H. M.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site