Jeudi 7 septembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
Faits divers  
Monde  
Culture  
Haltes Estivales
Ce monde qui bouge
Soit dit en passant
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Surcharge et retard dans la distribution de manuels
Les couacs de la rentrée scolaire


Le coup d’envoi officiel de la rentrée scolaire 2017-2018 a été donné hier par la ministre de l’Education à partir de la wilaya de Ouargla. La surcharge des classes et les dysfonctionnements dans la distribution de livres scolaires sont les premiers couacs de cette nouvelle année scolaire.

Salima Akkouche - Alger (Le Soir)
- Plus de 9 millions d’élèves, tous cycles scolaires confondus, devaient rejoindre depuis hier les bancs des écoles, premier jour de la rentrée scolaire 2017-2018. Pourtant, plusieurs établissements ont préféré différer le premier jour de la rentrée.
Ainsi, dans certains établissements le premier jour d’école est prévu pour aujourd’hui et pour d’autres ça sera jusqu’à dimanche prochain. Des initiatives qui émanent aussi bien des écoles privées que publiques, au grand désarroi de certains parents d’élèves qui ont été obligés de rebrousser chemin avec leur progéniture. Les désagréments ne s’arrêtent pas là pour les parents d’élèves. La distribution des livres scolaires pose aussi problème. La ministre de l’Education a annoncé à la veille de la rentrée scolaire que 93% des manuels scolaires ont été déjà distribués. Pourtant, des parents se plaignent du manque de manuels dans les points de vente. Certains points de vente et librairies ont, d’ailleurs, décidé tout simplement de fermer boutique et participer au Salon du livre scolaire qui a ouvert ses portes depuis mardi à Riadh El Feth.
Une situation qui a obligé les parents de se déplacer jusqu’au Salon du livre pour pouvoir acquérir les manuels scolaires et ceci dans une totale anarchie et dans des files d’attente immenses.
Nouria Benghabrit a indiqué que les élèves disposent de quinze jours après la rentrée pour pouvoir acquérir les manuels scolaires puisque ces derniers ne seront utilisés qu’à partir de ce délai.
Les syndicats du secteur ont pourtant déjà soulevé ce problème à plusieurs reprises. Il est inacceptable, selon eux, que le problème du retard dans la distribution de manuels scolaires resurgit à chaque rentrée scolaire. Les enseignants, de leur côté, vont devoir faire face également au problème de la surcharge.
Ce problème sera encore plus accru cette année puisque le nombre d’élèves a connu une hausse par rapport à l’année dernière. Ils sont, en effet, plus de 270 000 élèves de plus cette année. Ils sont 4 373 222 élèves dans le primaire, 2 820 172 dans le cycle moyen et 1 222 687 dans le secondaire. Ces derniers sont répartis à travers 26 964 établissements.
100 nouveaux établissements ont été réceptionnés cette année. Un nombre insuffisant, vu le nombre d’élèves, selon les syndicats.
Benghabrit a rassuré que les enseignants ont été formés pour une meilleure maîtrise des classes de plus de 40 élèves.
Pour rappel, le cours inaugural pour cette année scolaire a été consacré à «l'écocitoyenneté» sous le slogan «tous mobilisés pour une école citoyenne et de qualité».
S. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site