Jeudi 28 septembre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Faits-divers  
Supplement TIC  
Culture  
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Sports : Ligue des champions d’Afrique (demi-finale, aller) : ce vendredi (18h) au stade du 5-Juillet, USM Alger-WA Casablanca
Soustara ne croit plus à la malédiction !


A peine débarrassée du piège tendu par les Mozambicains de Ferroviario Beira en quart de finale que l’USMA s’attaque à un gros derby maghrébin, ce vendredi, à l’occasion des demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique.
Plus qu’une borne avant la double grande messe les 27 octobre et le 3 novembre prochains. Pour les gars de Soustara, finalistes malheureux de l’avant-dernière édition, cette demi-finale face au WAC n’est jamais inédite. Malgré les soucis de l’équipe adverse qui s’annonce à Alger sans quelques-uns de ses principaux titulaires, il faudrait pour les coéquipiers de Zemmamouche sortir les gros moyens. D’abord, dès demain soir en s’assurant une marge sécurisante lors de la première manche puis, le 20 octobre, où il ne faudrait pas se relâcher face à un WAC qui, le long de son parcours durant cette 21e édition de la LDC a souvent réussi à remonter ses handicaps à l’exemple de ses qualifications lors des seizièmes de finale et du quarts de finale, respectivement devant les gabonais de Mounana CF et les Sud-Africains de Mamelodi Sundowns, acquises lors de l’épreuve des tirs au but ou encore en phase de poules durant laquelle les hommes de Hocine Ammouta ont surtout réalisé l’essentiel (égalité parfaite dans les résultats directs) face aux Zambiens de Zanaco et les Egyptiens du Ahly SC. Sur le plan statistique, donc, les Widadis font preuve d’une régularité de métronome depuis le lancement de leur campagne continentale avec, en dix matchs joués, six victoires dont une acquise au Cameroun (Coton Sport) et quatre défaites avec un rapport offensif de +2 (7 buts marqués et 5 encaissés). Un coefficient qui donne à réfléchir sur la solidité de l’arrière-garde des marocains au sein de laquelle le gardien Zouhair Laâroubi a un rôle prépondérant. Pour dire que les hommes de Paul Put, auteurs d’un parcours moins brillants en termes de résultats positifs (4 victoires, 4 nuls et 2 défaites) en dépit d’un rapport offensif autrement mieux soigné (15 buts inscrits contre 7 encaissés).

Retrouvailles avec la bête noire
Historiquement, les deux clubs ont écrit quelques belles pages du football maghrébin, arabe et africain. Depuis le premier face-à-face en 1970 à Tunis, lors d’un match de classement remporté par les Marocains (3-1), les deux teams se sont croisés à six autres reprises. D’abord en quart de finale de la Coupe de la Confédération en 1999 qui a vu l’équipe algéroise perdre petitement à Casablanca (1-0) avant de s’imposer à Alger sur un score (2-1) favorable aux Widadis. Trois années plus tard, les deux clubs se retrouveront en demi-finale de la défunte coupe des coupes. L’équipe usmiste emmenée par Ali Fergani accrochera le WAC (0-0) et pensait avoir accompli le plus dur avant le rendez-vous de Rouïba, deux semaines plus tard. Il n’en fut rien puisque l’USMA offrira le billet de la finale suite à un nouveau partage (2-2). Pour ce qui est de l’historique des confrontations, les deux équipes s’étaient rencontrées plus d’une fois lors de différentes compétitions continentales ou régionales, mais jamais en Ligue des champions.
L’USMA et le WAC se sont affrontés pour la dernière fois durant la saison 2007-2008 en Ligue des champions arabes (phase des groupes). Les Algériens avaient pris le dessus sur leurs adversaires en aller et retour (2-1 et 3-2), mais c’est le club marocain qui s’est qualifié au prochain tour en terminant premier du groupe avec 10 points, l’USMA n’ayant récolté que 8 points (3e). Est-ce à dire que le WAC est la bête noire de l’USMA ? Le duel de cette année s’annonce, une fois n’est pas coutume, favorable aux Algériens qui présentent des arguments solides et plus convaincants que ceux des poulains d’Ammouta. Le technicien marocain, arrivé en janvier dernier en provenance du Qatar où il dirigeait El-Sadd, était sur la sellette suite à la double défaite (face au FUS en championnat puis Mamelodi en LDC) a, semble-t-il trouvé la potion magique pour revitaliser son équipe. Un regain de forme qui inquiète l’entraîneur des Rouge et Noir, Paul Put, qui dira à la veille de ce premier affrontement : «Nous allons jouer contre une grande équipe. La mission ne sera pas aisée en demi-finale. Ça sera une rencontre extrêmement difficile contre le Widad. L'équipe adverse est très organisée ce qui augure d'un match compliqué».

La bataille du milieu
A bien analyser le parcours des deux formations lors de cette épreuve, il est clair que l’USMA présente un «CV» plus costaud, autrement plus attrayant si le vainqueur d’un match ne pouvait être que celui qui développe un jeu porté vers l’offensive. Seulement, il faudrait faire remarquer l’évolution de la courbe de ces deux équipes. Si les Widadis ont conservé une certaine régularité avec des succès étriqués à domicile et des défaites aussi étriquées loin de leurs bases, pour l’USMA de Paul Put, au-delà des scores, le plus inquiétant est cette fâcheuse tendance des camarades de Derfalou à manquer des occasions habituellement transformées avec brio par les éléments de la ligne d’attaque. Le baroud d’honneur face aux Zimbabwéens de Caps United, rendez-vous durant lequel le trio Derfalou- Hamzaoui- Hammar s’est illustré de fort belle manière, semble avoir marqué la fin de l’état de grâce chez les avants unionistes. Le technicien belge a beau maintenir son trio d’attaque, il n’en demeure pas moins que, malgré la foultitude d’opportunités, les Rouge et Noir n’arrivent pas à faire parler la poudre. Sur le plan local et continental, la nouvelle saison des Usmistes semble difficile à engager : en cinq matchs joués (trois en Ligue 1 Mobilis et deux en Ligue des champions), l’USMA n’a marqué que quatre buts (2 de Derfalou, 1 de Hamzaoui et 1 de Meftah sur penalty). L’absence d’un vrai meneur de jeu et d’une bonne doublure à Oussama Derfalou semble, en tout cas, donner des soucis au staff de l’USMA lequel évite, pour le moment, de tenter de nouvelles variantes au risque de priver l’équipe de ses ultimes forces. Demain soir, il ne faudrait pas s’attendre à voir Paul Put chambouler son onze de départ. Seul le retour de suspension de Raouf Benghit pourrait intervenir à l’occasion de ce derby maghrébin où il est attendu une bataille impitoyable au niveau de l’entrejeu. Un derby qui se jouera également sur d’autres aspects, moins techniques, comme l’arbitrage. L’office confié au Camerounais Neant Sidi Alioum, international depuis 2008, fait peur aux gars de Soustara. Les dernières intronisations d’experts de nationalité marocaine au sein des structures de la CAF ajoutent à la suspicion d’un jeu de coulisses que le club voisin du MCA n’a pas manqué de dénoncer à l’issue de son élimination par les Tunisiens du Club Africain.
M. B.

Parcours des deux équipes lors de cette 21e édition de la LDC
Seizièmes de finale
Aller
USM Alger-RC Kadiogo (Burkina Faso) 2-0
WA Casablanca (Maroc)-Mounana CF (Gabon) 1-0
Retour
RC Kadiogo (Burkina Faso)-USM Alger 1-0
Mounana CF-WA Casablanca (Maroc) 1-0 (WAC qualifié aux tab 5-4)

Phase de poules
1re journée

USM Alger-Ahli Tripoli (Libye) 3-0
WA Casablanca-Coton sport 2-0
2e journée
Caps United (Zimbabwe)-USM Alger 2-1
Zanaco (Zambie)-WA Casablanca 1-0
3e journée
Zamalek (Egypte)-USM Alger 1-1
Ahly du Caire (égypte)-WA Casablanca 2-0
4e journée
USM Alger-Zamalek (Egypte) 2-0
WA Casablanca-Ahly du Caire 2-0
5e journée
Ahli Tripoli (Libye)-USM Alger 1-1
Coton Sport (Cameroun)-WA Casablanca 0-2
6e journée
USM Alger-Caps United (Zimbabwe) 4-1
WA Casablanca-Zanaco (Zambie) 1-0

Quarts de finale
Aller
Ferroviario de Beira (Mozambique)- USM Alger 1-1
Sundowns Mamelodi (Afrique du Sud)-WA Casablanca 1-0
Retour
USM Alger-Ferroviario de Beira (Mozambique) 0-0
WA Casablanca-Sundowns Mamelodi 1-0 (WAC qualifié aux Tab, 3-2)

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site